Anniversaire Marcus Coco : retour sur son premier et seul but avec le FC Nantes

Anniversaire-Marcus-Coco-retour-sur-son-premier-but-avec-le-FC-Nantes
Marcus Coco contre Marseille défendant sur Pol Lirola (Alexandre Dimou/FEP/Icon Sport)

Aujourd’hui, Marcus Coco fête ses 26 ans. Retour sur son premier et unique but avec les Canaris cette saison.

A l’été 2019, le FC Nantes signe deux attaquants guingampais : Ludovic Blas et Marcus Coco. Le premier pour 8M d’€ et le second pour 3M d’€. Ensemble depuis dss années, Marcus Coco avait raconté début juin sa bromance avec son ami de toujours. « On était à l’école ensemble, on trainait ensemble, on était à l’entrainement ensemble, le weekend ensemble. On est monté en pro ensemble. Les gens ne le savent pas, ils ne se rendent pas compte mais depuis 2013, on est vraiment ensemble. Là si ça continue, je pense qu’on va écrire un livre, on fera une série Netflix (rires) ».

Son premier but

Marcus Coco est donc arrivé en juillet 2019 sur les bords de Loire et n’a inscrit en trois ans qu’un seul but, en avril dernier. Pour cause, de nombreuses blessures, comme la plus marquante lors de son premier match avec les Canaris en août 2019 contre Lille. L’ailier est sorti sur civière un quart d’heure après le début du match suite à une mauvaise chute après un pressing.

J’ai connu une bonne année de convalescence et aujourd’hui, tout va bien

L’ancien guingampais inscrit donc son premier but avec les Jaunes et Verts en avril dernier, lors de la défaite 3 à 2 contre Marseille. Alors que les deux équipes pensent se quitter sur un nul un partout à la pause, Marcus Coco dégaine une reprise de volé du mauvais pied qui trompe Pau Lopez. Le Guadeloupéen est revenu sur cette réalisation au micro de Ouest-France. « Ça m’a procuré beaucoup de joie, ça faisait très longtemps que je n’avais pas marqué. Mon dernier but remontait à quand j’étais à Guingamp. C’est un soulagement, et ça m’évite de faire une saison sans statistiques« .

Son dernier but en professionnel datait du 5 décembre 2018 avec Guingamp contre Dijon. « À vrai dire, je n’y pensais plus. Je me concentrais sur mon jeu. Ce but est arrivé, et tant mieux ».

Thomas Poirier.

Articles similaires