Antoine Kombouaré sur son effectif « sur la durée, ça peut être compliqué si on a des pépins »

(Photo par Philippe Le Brech, OneFootball / Icon Sport)

En conférence de presse avant Angers, Antoine Kombouaré évoque la qualité de son effectif, mais ne veut pas entendre parler de départs.

Tourné vers Angers et uniquement vers Angers, le coach a répondu aux questions de la presse ce midi, à la Jonelière. Il se dit satisfait de son effectif à l’instant T. « L’effectif que j’ai aujourd’hui quand on démarre le championnat, je suis très content. On n’a pas à se plaindre, on est content d’avoir un bon groupe, un groupe solide, où il y a de la qualité. » Seulement, la profondeur de son banc ne semble pas suffisante, d’autant plus avec trois compétitions différentes à jouer. « Après, sur la durée, non. Sur l’enchaînement des compétitions, ça va être très compliqué si on a des blessés, des suspensions, des méformes. Sur la durée, ça peut être compliqué si on a des pépins. On a l’effectif pour faire le mois d’août. »

Le sujet du mercato a bien évidemment été mis sur la table, et notamment le cas Ludovic Blas, courtisé par Lille. Avec agacement, Antoine Kombouaré « ne réfléchis pas dans ce sens-là ». « Il est là Ludo [Blas], il est bien présent, il est heureux et il est prêt à jouer dimanche. Il y a plein d’autres cas pour qui ça peut se passer, donc on verra ce qu’il se passera. »

« Jusqu’à preuve du contraire, ils sont là et ils sont prêts. » A.K

Cependant, il n’oublie pas que le mercato se clôture dans un peu moins d’un mois, et que tout est possible jusqu’au premier septembre. « Le mercato se finit le premier septembre, je ne vous cache pas que je suis inquiet par rapport à ce qu’il peut se passer. Mais jusqu’à preuve du contraire, ces joueurs sont là et ils sont prêts. »

Le chevauchement du mercato et du championnat ne semble pas ravir Antoine Kombouaré, et pour cause, les entraîneurs doivent entamer la saison avec des joueurs qui partiront peut-être une semaine plus tard, ne leur permettant pas de composer avec les éléments définitifs dès la première journée. « Je pense qu’on est beaucoup à dire que c’est une connerie ce mercato qui se finit le 1er septembre. Si vous posez la question à tous les techniciens, ils vous diront que dès qu’on démarre le championnat, l’idéal, c’est que le mercato s’arrête là. Maintenant, une règle a été mise en place, on l’accepte par défaut. […] Quand je suis dans la compétition, il n’y a rien d’autre qui compte. »

Nicolas GUINAUDEAU

Articles similaires