Depuis son départ du FC Nantes, Abdoulaye Touré n’y arrive plus

abdoulaye-touré-sur-le-déclin-iconsport
Abdoulaye Touré contre le Galatasaray (Photo Seskimphoto- Iconsport)

Il y a un an, Abdoulaye Touré a quitté le FC Nantes pour l’Italie. Ambitieux, il pensait s’imposer. Au contraire, son départ de la France fut un peu compliqué.

Abdoulaye Touré, enfant et ex-capitaine du FC Nantes, avait tout pour écrire davantage l’histoire du club. Mais Antoine Kombouaré ne souhaitait pas continuer avec lui, la seule option : le départ. Si plusieurs clubs français s’étaient prononcés en août dernier pour s’acquérir ses services, c’est finalement au Genoa (Italie) qu’il a signé un contrat pour quatre saisons.

Une première saison compliquée

La Serie A est un des cinq grands championnats européens. Il s’agit d’un championnat physique, où le talent n’est pas suffisant. Arrivé au Genoa, Abdoulaye Touré a connu deux entraineurs. D’abord Daniele Ballardini, puis Andriy Schevchenko qui lui a un peu plus donné confiance.

Une confiance pas assez forte pour l’ancien nantais qui n’aura joué que neuf matchs en cinq mois. Fidèle à un poste, où l’ancien nantais a toujours eu l’habitude de tenir la baraque, Abdoulaye Touré va être envoyé en prêt pour pouvoir jouer davantage. Il a donc prit son envol pour la Turquie, fin janvier 2022, pour représenter les couleurs du Fatih Karagümrük.

Un choix plutôt intéressant pour la recrue italienne, puisque le club turque joue la première moitié de tableau en Süper Lig (1ère division Turque).

Retour en Italie avec confiance ?

En fin de saison, Abdoulaye Touré est rentré de prêt en Italie. Pour le moment, le franco-guinéen devrait rester au Genoa. Le club italien joue la saison 2022/2023 en Serie B. La nouvelle situation du Grifone peut-être une opportunité pour Abdoulaye Touré pour gagner en temps de jeu et s’imposer dans l’effectif d’Alexander Blessin.

Donatien G.

Articles similaires