Dijon FCO – FC Nantes : le FCN n’est pas encore sauvé malgré une victoire 4-0

DijonFCO-FCNantes
Imran Louza face à Chouiar au milieu de terrain (AFP)

Les Canaris se déplaçaient à Dijon avec un seul objectif : ramener les trois points. C’est désormais chose faite.

Un premier acte suffisant

Dérangés par la mise en place tactique des Dijonnais, les Jaune et Vert ont eu du mal à produire du jeu en première période. Cependant, les Canaris se sont montrés bien plus réalistes. En effet, sur leur première situation et ce corner rentrant de Moses Simon, Kalifa Coulibaly vient placer sa tête et ouvrir le score pour le FC Nantes. Ce dernier part sur d’excellents rails en ouvrant donc le score dès la 6ème minute.

Après ce but, Dijon a continué de mettre en place son jeu, sans jamais inquiéter Alban Lafont. Devant, Moussa Konaté est trop invisible et ne parvient pas à garder le peu de ballons qu’il reçoit. Statistique illustrant parfaitement ce premier acte : Dijon avait 68,5% de possession mais n’a tiré qu’à quatre reprises pour aucun tir cadré.

Ce sont les Nantais qui profiteront finalement de ce manque de réussite dijonnais pour venir inscrire le break à la 32ème minute grâce à une belle frappe de Randal Kolo-Muani. Malgré ce bon résultat, les Canaris restent plombés à la 18ème place, à cause de bons résultats pour ses principaux adversaires.

Une deuxième période bien plus moyenne

Le DFCO revient des vestiaires avec une bien nouvelle mentalité. D’abord avec Glody Ngonda à la 49ème puis avec Siwa à la 51ème : les Dijonnais se procurent des occasions et confisquent le ballon aux Nantais. À part ces petites situations en début de seconde mi-temps, pas grand chose à signaler pour les joueurs de Linares. Le FC Nantes reste menaçant en contre, à l’image du centre de Marcus Coco pour Randal Kolo Muani qui tire au dessus (70′) ou la passe de Blas trop longue de quelques centimètres, toujours pour Kolo Muani (73′).

Alors qu’il n’a pas eu grand chose à faire durant la rencontre, Alban Lafont sortira quand même la parade qu’il faut face à Mama Baldé et sa belle frappe. Le match continuera ensuite sur un faux rythme, avec pas mal de déchets techniques des deux côtés. Ludovic Blas aura une très grosse occasion à la 86ème mais sa frappe passera une nouvelle fois quelques centimètres au-dessus.

Ludovic Blas libèrera finalement les Canaris avec un troisième but suite à un super débordement et centre de Kolo-Muani (90+1′). Quelques secondes plus tard, Kolo-Munai ira de son doublé et marquera le quatrième but nantais de la soirée. Malgré une nouvelle victoire 4-0, la quatrième de suite, le FC Nantes garde sa place de barragiste. En effet, Lorient, Brest, Strasbourg et Bordeaux ont tous marqué des points. Tout se jouera sur la dernière journée et la réception de Montpellier.

Pierre R. 

Articles similaires