FC Nantes : Domenech “je lui ai fait un trou dans le tibia”

domenech-reflexion-fc-nantes
Domenech (Nicolas Tucat AFP)

Entraîneur du FC Nantes depuis quelques semaines maintenant, Raymond Domenech avait déjà eu à faire avec le club il y a bien longtemps lorsqu’il était encore joueur.

Remettons les choses dans leur contexte. Nous sommes dans les années 70, Raymond Domenech est à l’Olympique Lyonnais, club de sa ville natale, depuis quelque temps. Il a intégré le groupe professionnel du haut de ses dix-huit ans, et s’est imposé comme un joueur clé de l’effectif. Il évoluait alors défenseur central et était considéré comme un joueur faisant mal. Il était réputé pour ses tacles appuyés, presque “assassins” par moments. Il raconte à Presse Océan : “une fois, à Gerland, j’avais taclé un petit qui jouait au milieu, […] je lui ai fait un trou dans le tibia. Il était sorti direct”.

“Je voulais lui casser la jambe”

C’est lors de ce même match contre le FC Nantes que Raymond Domenech fit une rencontre cocasse. “En rentrant aux vestiaires, je passe et il y a un mec devant la porte de Nantes, qui crie : «Domenech, ce n’est pas possible, mais t’es fou !» Puis je lui dis : «Putain, il a de la chance hein ! Je l’ai raté parce que je voulais lui casser la jambe !». Je ne savais même pas qui c’était. En fait, c’était le président du FC Nantes (Louis Fonteneau). »

Thomas P.

Articles similaires