eSport : le FC Nantes était également engagé en Ligue 1 cette saison… sur FIFA 22 !

« Faucheur » et « Moolzn », nos deux Canaris en ligne.

La saison de eLigue 1 touche à sa fin, et le FC Nantes concourait dans ce championnat encore relativement méconnu. Zoom sur la saison.

Eux aussi sont considérés comme des sportifs pros du FC Nantes ! Car oui, le FCN dispose bel et bien d’une structure eSport professionnelle et de joueurs sous contrat. La eLigue 1, « Ligue pionnière en matière d’eSport », connaissait sa sixième édition cette année et regroupe « les 10 clubs de Ligue 1 Uber Eats les plus investis dans l’eSport ». Les Canaris y ont pris part !

Comment se déroulent les rencontres ?

Premièrement, il n’y a pas de système « aller-retour », comme cela existe dans le football. Les teams s’affrontent entre elles une fois dans la saison, en format BO3, c’est-à-dire que la première équipe à remporter deux manches gagne le match. Pour les deux premiers, deux joueurs se défient en solo, et pour l’éventuelle belle, les clubs s’affrontent en 2v2.

Les six premiers du classement se qualifient pour les play-off : les deux premiers entrent en lice en demi-finale. Pour les équipes allant de la troisième à la sixième place, elles se rencontrent pour décrocher un ticket pour le dernier carré.

Les eCanaris signent la 7e place

Avec quatre victoires en neuf rencontres, « Faucheur » et « Moolzn » terminent dans la seconde partie de tableau. De quoi nourrir des regrets, puisque nos deux joueurs n’étaient jamais descendus en dessous de la sixième place depuis le début de la saison, sixième place synonyme de play-off. A la mi-saison, ils étaient même dauphins de Lorient, double champion en titre.

Deux champions aux manettes

Mais qui sont ces deux joueurs qui défendent les couleurs jaune et vert ? Victor Rassin, alias « Faucheur », a terminé dans le Top 9 de la eLigue 1 2021. Aurélien Cherron, « Moolzn », lui, a signé la deuxième place au FIFA eClub World Cup 2019.

Nominés dans plusieurs catégories

Faucheur concourait pour remporter le prix du plus beau but de la saison (en page 5 ci-dessous). Malheureusement, c’est la réalisation de « Dylo » le Strasbourgeois (page 3) qui l’a emportée. Le Nantais était également dans les concernés pour la catégorie meilleur espoir. Ici encore, le titre lui échappe et c’est « Fouma » de Lorient qui l’obtiendra.

Enfin, les deux eCanaris se trouvaient dans les propositions du meilleur duo de la saison régulière. Une fois encore, la distinction leur échappe, au profit des Lorientais.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par eLigue 1 (@e_ligue1)

Le classement final de la saison régulière

Pour la deuxième fois consécutive, le FC Lorient termine en tête du classement. L’OM et le PSG complètent le podium. De nouveau, on retrouve les Girondins en bas du tableau, à l’avant-dernière place. C’est l’AS Monaco qui ferme la marche.

La finale des play-off, elle, opposait les Marseillais aux Merlus, et ce sont ces derniers qui vont s’imposer à l’issue d’un BO7 4-1.

Nicolas GUINAUDEAU

Articles similaires