FC Nantes : Antoine Kombouaré « Le club est malade »

FC Nantes : Antoine Kombouaré « Le club est malade »
Antoine Kombouaré. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

À quatre jours d’un déplacement crucial à Nîmes en vue du maintien, Antoine Kombouaré s’est exprimé dans l’Équipe. Il est revenu sur l’état actuel du club, sa mission et le cas Augustin. 

Le club et sa mission 

« Force est de constater que le club est malade. » A.K

Difficile de passer à côté de la situation du club, la question a une nouvelle fois été posée au coach nantais. Antoine Kombouaré reste sur la même ligne de conduite : « Force est de constater que le club est malade. Mais je ne vais pas soigner le club, je vais essayer de soigner mon équipe pour qu’elle gagne. » Comme lors de ses autres interventions médiatiques, Kombouaré ne souhaite pas s’aventurer au-delà du secteur sportif. 

Antoine Kombouaré n’a qu’une chose en tête, c’est sa mission qui est de maintenir le club en Ligue 1. Il a déjà averti qu’il « ne donnera pas l’occasion à Monsieur Kita de faire ce qu’il sait faire, à savoir me virer ». En cas d’échec de sa mission, Kombouaré s’en ira avant.

Le cas Augustin

FC Nantes : Antoine Kombouaré « Le club est malade »
Jean-Kévin Augustin aux côtés de Franck Kita lors de sa présentation. (David Chapet)

« Que faites-vous pour que Jean-Kévin redevienne un joueur de foot ? » 

Le feuilleton Augustin, qui dure depuis le début de la saison semble toucher à sa fin. Ces derniers jours l’ancien parisien a été écarté du groupe professionnel. Kombouaré s’explique : « À mon grand regret pour Jean-Kévin il n’est pas prêt. » Kombouaré ajoute qu’il a besoin d’un groupe resserré et opérationnel sur le court terme.

Pour la première fois, un des quatre coachs de la saison nous en dit un peu plus sur les raisons de la méforme d’Augustin : « C’est un message qui s’adresse aussi à son entourage : que faites vous pour que Jean-Kévin redevienne un joueur de foot ? » Antoine Kombouaré remet ainsi l’entourage du joueur en question, insinuant qu’eux aussi ont un rôle à assumer dans cette affaire. 

Concernant l’effectif, Antoine Kombouaré a avoué à demi-mot qu’aucuns jeunes ne fera ses débuts d’ici la fin de la saison étant donné le caractère urgent de la situation : « Je ne connais pas d’entraineur qui ne fasse pas jouer de très bons jeunes. S’il y en avait, je pense qu’ils seraient en équipe première. » Il est donc difficile d’ imaginer une trajectoire similaire à celle de Quentin Merlin d’ici le mois de mai. 

Hugo.B 

Articles similaires