FC Nantes : le coaching original mis en place par Domenech face à Lille

Un-coaching-mis-en-place-qui-s-est-avéré-payant-Nicolas-Tucat-AFP
Un coaching mis en place qui s’est avéré payant (Nicolas Tucat – AFP)

À l’issue d’un premier acte catastrophique, Raymond Domenech a décidé, à la mi-temps, de s’éclipser du vestiaire. Il a donc laissé les joueurs dialoguer entre eux, et réagir en seconde période à leur manière.

C’est l’un des enseignements à tirer de la défaite concédée par les Canaris hier, face à Lille. Les joueurs, laissés seuls à la mi-temps par leur entraîneur, ont remis en question le jeu qu’ils proposaient. Résultat : une seconde période bien mieux construite que la première.

Alors que la possession de balle des Canaris était d’à peine 30% en première période, celle-ci s’élevait à 58% dans le second acte, preuve de la nette amélioration. En première période, un seul tir avait été tenté par les Jaune-et-Vert, contre cinq en seconde.

“Je suis sorti, ils ont discuté entre eux. Il y a eu un mieux.”

Raymond Domenech le reconnaît lui-même, le dialogue entretenu entre les joueurs a porté ses fruits. En jouant plus libérés, plus offensifs, les Canaris auront su (un peu) rivaliser avec le leader Lillois au retour des vestiaires. Mais comme l’a dit Sébastien Corchia à l’issue du match “pour gagner, il faut être bon dans les deux mi-temps, pas dans une seule”.

Nicolas G.

 

Articles similaires