FC Nantes : prison avec sursis et interdiction de stade requises pour trois supporters

Supporters-fc-nantes
Supporters du FC Nantes (Photo de Anthony Dibon/FEP/Icon Sport)

Trois supporters du FC Nantes ont été jugés ce mercredi après-midi au tribunal judiciaire de Nantes. Rappel des faits :

Dimanche 30 mai 2021. Le FC Nantes arrache son maintien face à Toulouse (L2) aux barrages. À l’issue du match, les agents Mogi Bayat et Bakari Sanogo, tous deux proches du président Waldemar Kita, célèbrent le maintien en Ligue 1 du club en déterrant le cercueil « FC Kita », enterré quelques jours avant par des supporters nantais.

Un geste qui ne passe pas

Problème. La photo de Mogi Bayat et Bakari Sanogo avec le cercueil entre les mains fuite dans la soirée.

Une poignée de supporters a alors voulu en découdre en pénétrant dans les locaux de la Beaujoire où se trouvaient des salariés du club pour fêter le maintien en Ligue 1. Les assaillants avaient alors fait deux blessés légers parmi les salariés.

Le jugement.

Le procureur a requis des peines de sursis de dix mois à un an de prison ainsi que quatre ans d’interdiction de stade pour les trois supporters. De son côté, le FC Nantes a demandé 10 000€ pour atteinte à l’image du club. Le directeur de la sécurité et la serveuse, violentés, ont demandé chacun 3000 et 2000€.

Un des trois prévenus a, tout de même, fait son mea culpa lors de l’audience. Ce chauffeur livreur de Saint-Nazaire qui s’était acharné sur une porte et saisi les poignets du directeur de la sécurité s’est exprimé.

« Je suis navré pour le personnel présent. Je trouve ça honteux, c’est triste de réagir comme ça pour du sport » – Propos recueillis par Ouest France.

La décision finale du tribunal sera révélée juste avant noël, le 23 décembre.

Morgan Lavergne.

Articles similaires