FC Nantes : Raymond Domenech a-t-il trouvé son système de jeu ?

FC Nantes : Raymond Domenech a-t-il trouvé son sytème de jeu ?
Raymond Domenech sur le bord de la pelouse.(Icon Sport)

Hier soir, Raymond Domenech a surpris beaucoup d’observateurs en alignant un 4-1-4-1 inédit. Retour sur cette nouvelle organisation. 

Plus défensive sur le papier… 

Lors de l’annonce de la composition, beaucoup ont cru à une défense à cinq. Il n’en est rien, la défense est restée traditionnelle à l’exception de Pallois qui devrait revenir très prochainement. Sébastien Corchia, lui, se voit attribuer un nouveau rôle sur l’aile droite du milieu de terrain. Dans les phases défensives, Sébastien Corchia participait beaucoup plus à l’effort défensif que Moses Simon, son homologue de gauche. 

Une participation défensive allant même jusqu’a parfois former une ligne de cinq à l’arrière lorsque les Stéphanois se trouvaient aux abords de la surface. Du côté gauche, nous avions quelque chose de plus classique avec Traoré qui est dans son rôle habituel alors que Simon est dans son rôle offensif.

…Mais plus offensive dans les faits.

FC Nantes : Raymond Domenech a-t-il trouvé son sytème de jeu ?
Pedro Chirivella a une opportunité à saisir. (Icon Sport)

Un nouveau faisait son entrer dans le onze de Domenech, Pedro Chirivella. Placé en tant que sentinelle devant la défense. Un de ses rôles était celui du premier relanceur, une première relance qui a souvent fait défaut aux Canaris ces derniers matchs. Chirivella restait très bas sur le terrain afin de donner plus de liberté offensive à Imran Louza et Ludovic Blas qui ont pu apporter plus de danger devant. En témoigne les nombreux décrochages de l’espagnol qui s’est parfois retrouver entre les deux défenseurs centraux afin d’organiser le jeu depuis le camp nantais. 

Sur les ailes, Simon dans son style caractéristique de percussion apportait du soutien à Kolo-Muani lorsque le nigérian repiquait dans l’axe. De plus, Ludovic Blas s’est montré comme à son habitude très offensif en se projetant dans la surface adverse. Ces phases de jeu contrastent avec la solitude sur le front de l’attaque de Randal Kolo-Muani lors du match de Monaco. 

Raymond Domenech le reconnait lui-même, ce système a laissé entrevoir quelques promesses, notamment offensives, mais on peut se demander s’il sera efficace contre un adversaire aussi dangereux que Lille dimanche prochain.

Hugo.B

Articles similaires