FC Nantes : Philippe Plantive et les sponsors locaux se projettent pour le FC Nantes de demain

Waldemar-Kita-bientôt-out
Les sponsors locaux cherchent une alternative sérieuse pour l’avenir du FC Nantes (Arnaud Duret)

Après 14 ans à la tête du FC Nantes, Waldemar Kita semble avoir fait son époque. Philippe Plantive et les sponsors locaux réfléchissent à un projet d’avenir avec le club.

Depuis quelques temps, les rumeurs se multiplient tout autour du FC Nantes, mais rien n’est jamais réellement acté. L’actuel président Waldemar Kita se présente comme déterminé et ambitieux pour rester encore plusieurs années chez les Jaune-et-Vert. Cependant, depuis 2007, le FC Nantes ne vole pas haut. Les Canaris ont connu la Ligue 2 et depuis, ils côtoient chaque saison la deuxième partie de tableau. Les supporters demandent un soutien extérieur afin de racheter au plus vite le club, mais la famille Kita semble s’opposer à tout type de proposition.

Quel est le projet de Philippe Plantive ?

Actuellement patron de Proginov, Philippe Plantive réfléchît de plus en plus à l’idée de racheter un club qu’il a vu pendant sa jeunesse, au top de la Ligue 1. Il s’est donc confié au Courrier du Pays de Retz, où il a d’ailleurs apporté des informations qui pourraient réjouir plus d’un supporter nantais.

“Waldemar Kita a toujours dit qu’il était potentiellement vendeur. Mais on a pas le droit de se moquer de lui. Il faut des gens sérieux avec une proposition sérieuse. De là à dire que le club vaut 120 millions d’euros… il y a forcément la place pour une proposition adéquate.”

Les sponsors prêt à tourner le dos à Kita ?

Le FC Nantes est un club historique et se doit d’être mené par des dirigeants avec un projet qui tient la route. C’est pourquoi, l’ancien gardien des Canaris Mickaël Landreau semble être également de la partie. Selon Philippe Plantive, “en réunissant nos économies (celles de sponsors), on pourrait réunir 10-15 millions d’euros”. Il s’agit d’une somme trop peu importante pour un probable rachat du club.

Les supporters et les différents sponsors mettent donc en avant leur réseau, mais pour le moment il faut respecter le statut de Waldemar Kita. Cela semble donc compliqué mais pas impossible, pour réussir à trouver un investisseur qui soit prêt à accompagner le “projet” de Philippe Plantive.

“Qui mieux que des sponsors peuvent remonter des filières d’investisseurs. Nous sommes bien placés globalement. Et convaincre Waldemar Kita ne peut se faire que si le projet tient la route. Il vendra le club le jour où des acheteurs seront en capacités d’assumer ce rôle. Et donc ça se respecte !” (Philippe Plantive pour Courrier du Pays de Retz)

Donatien G.

Articles similaires