Jean-Michel Larqué et Jérome Rothen complimentent Antoine Kombouaré sur RMC

jean-michel-larqué
Jean Michel LARQUE (Photo: Amandine Noel / Icon Sport)

En interview pour Rothen S’enflamme sur RMC, Jean-Michel Larqué n’a pas tari d’éloges sur l’entraineur nantais. Rothen l’a rejoint.

Dans ce long échange sur RMC, Jean-Michel Larqué commence par dépeindre sa vision du coach kanak mais il met également en avant sa récente réussite avec les Canaris. Comme à son habitude, il ne manque pas non plus de tacler Raymond Domenech.

« Antoine a toujours fait le maximum. Ce qu’on ne peut pas reprocher à Antoine Kombouaré, 1 : C’est de pratiquer la langue de bois. 2 : C’est qu’il s’investit à 200%. Je peux te dire Jérôme, Antoine est un passionné. Il a réussi merveilleusement bien là ou le chef des entraineurs français avait lamentablement échoué. Pas lamentablement, il était à son niveau Domenech. » – Jean-Michel Larqué pour RMC

« Avoir changé les ambitions de Nantes en l’espace de quelques mois c’est la réalité » – Jérôme Rothen

Jérôme Rothen prend la parole à son tour et tente de bien faire comprendre l’ampleur de « l’exploit » qu’est entrain de réaliser Antoine Kombouaré. Il ne cache pas que les Nantais peuvent désormais voir plus grand pour cette saison de Ligue 1.

« Il a sauvé Nantes et c’est jamais facile parceque quand tu sauves un club comme ça ? Tu peux avoir une décompression sur l’année d’après et là on l’a pas du tout senti. Il a redynamisé ce groupe là et ça c’est tout à son honneur et moi je le félicite. Avoir changé les ambitions de Nantes en l’espace de quelques mois c’est la réalité. Aujourd’hui, Nantes regarde là-haut plutôt qu’en bas. Il y a une façon de jouer, par moment, c’est vrai que ça laisse un peu à désirer quand ils refusent un petit peu le ballon et qu’ils font que subir, mais après il y a eu des bonnes choses dans le jeu aussi. C’est une palette qu’on lui connaissait pas forcement. » – Jérôme Rothen. 

« Cet entraineur mérite du respect » – Jérôme Rothen

Néanmoins, l’ancien joueur de football tient à rectifier un peu l’image de « pompier de service » d’Antoine Kombouaré. Pour Jérome Rothen, on ne peut pas uniquement le résumer à cela.

« On ne peut pas cataloguer Antoine Kombouaré juste de meneur d’hommes quand t’as entrainé autant de clubs qu’il a entrainé. Avec par moment de la réussite, des échecs il y en a eu mais surtout il a entrainé le Paris Saint Germain. Quand tu entraines des clubs de ce standing, ça montre aussi la qualité de l’entraineur Arrêtez de penser que c’est juste un meneur d’hommes, il est capable aussi d’emmener des choses. Il a une vision du football qui est la sienne, et moi je la respecte, mais il arrive souvent à la mettre en place sur le terrain avec ses joueurs. Donc ça c’est une qualité quand même qui arrive de lui. Cet entraineur mérite du respect ». 

Morgan Lavergne.

Articles similaires