AccueilActusLe HBC Nantes s'incline lamentablement contre Aix (37-41)

Le HBC Nantes s’incline lamentablement contre Aix (37-41)

Dans un match où la défense a été inexistante, le HBC Nantes prend un revers dans la course à la deuxième place.

C’est une piètre performance que proposaient les hommes de Cojean à la Neodif XXL. Lors de cette confrontation contre Aix, la défense de Nantes se révélait inexistante lors de la première mi-temps, laissant des lacunes béantes que l’équipe adverse exploitait avec brio. Les joueurs nantais semblaient éprouver des difficultés à contenir les attaques dynamiques du PAUC, permettant ainsi à leurs adversaires de s’infiltrer aisément dans les zones défensives.

Des erreurs de marquage et des failles tactiques permettaient aux Aixois de prendre l’ascendant, créant une vulnérabilité manifeste au sein de l’effectif nantais. Cette première période mettait en lumière la nécessité pour l’équipe de Nantes de renforcer sa cohésion défensive et de remédier aux problèmes stratégiques afin d’éviter de futurs scénarios similaires. Des failles se faisaient aussi ressentir sur le poste de gardien avec un pitoyable 11% d’arrêt à la mi-temps. La seconde mi-temps devrait certainement être l’occasion pour l’équipe de rectifier le tir et de consolider sa défense pour maintenir sa compétitivité.

MI-TEMPS : HBC NANTES 16-22 PAYS D’AIX

Nantes ne savait pas gérer ses Aix

Les Violets entamaient une deuxième mi-temps avec une envie de renverser le match. Une envie qui se soldait par des attaques maladroites et de la précipitation dans les derniers gestes. Sur le plan offensif, le H n’essayait ni de jouer en pivot, ni de passer par les ailes mais se contentait de nombreux tirs au neuf mètres. Une stratégie qui mettait en avant Minne, mais occasionnait beaucoup de déchets en attaque (67% de tirs convertis). Principale cause de cet échec, une défense virile de l’ancien nantais Lagarde, qui se soldait par une expulsion en fin de rencontre.

Toujours du côté de la défense, Tarrafeta était un véritable poison (13/16 et 6 passes décisives). Une attaque d’Aix qui prenait plusieurs visages. Notamment une attaque loin des 9m afin d’aspirer le pivot et de s’offrir un tir libre devant la zone. Les rentrées offensives des ailiers dans la défense nantaise étaient particulièrement efficaces contre des Nantais en perdition.

L’arbitrage une nouvelle fois mis en cause

Ce n’était pas la première fois que Artes et Bolla faisaient polémique contre le HBC Nantes. En effet, Anti était déjà passé en commission de discipline durant la saison 2019. Une nouvelle fois, la paire arbitrale prenait des décisions litigieuses. Notamment, une situation sur Ovnicek qui prenait un deux minutes pour flopping alors que ce dernier subissait un passage en force.

Une autre décision concernait Briet. Après un passage volontaire en zone de la défense d’Aix, l’arrière nantais partait en situation de un contre un face au gardien mais l’arbitre annulait le but pour revenir à une faute au neuf mètre. Une soirée où la Neodif XXL ne se mettait pas l’arbitre dans la poche.

Dernières news

Prochain match

La rédaction vous conseille