AccueilActusLigue 1. Comme à Nantes, les ultras de toute la France se...

Ligue 1. Comme à Nantes, les ultras de toute la France se soulèvent contre la LFP

À l’occasion de la 20e journée de championnat, de nombreuses tribunes de Ligue 1 se sont alliées pour protester contre les sanctions prononcées par la LFP.

Littéralement en feu pour la réception du RC Lens, la tribune Loire a déployé plusieurs banderoles à l’occasion de ce choc face aux Sang-et-Or. Si certaines d’entre elles étaient adressées aux joueurs ou visaient à célébrer les 25 ans de la Brigade Loire, l’un des principaux tifos de la soirée s’attaquait à la LFP et à la très controversée Commission de discipline.

Plutôt court, le message est pourtant très clair : l’instance directrice du football français doit changer. Alors qu’elle n’a pas lésiné sur les fumigènes pour cette soirée de gala, la Brigade Loire a repris les termes employés par bon nombres de tribunes du championnat durant ce premier week-end de février.

L’ANS en chef de guerre.

Avant les premiers match de cette J20 de Ligue 1, l’Association nationale des supporters (ANS) avait en effet publié un communiqué dénonçant les pratiques de la Commission de Discipline de la LFP. Selon l’ANS, l’instance directrice du football français aurait de plus en plus tendance à prononcer des sanctions « ne découlant d’aucun barème et d’aucune légitimité. »

Pour l’association, ce communiqué s’inscrit dans le récit d’une « saison record » concernant « les sanctions pécuniaires » totalement arbitraires et incohérentes, ainsi que le nombre de tribunes fermées, en grande partie suite à une utilisation jugée « inappropriée et/ou dangereuse » d’engins pyrotechniques.

Pour arriver à ses fins, l’ANS propose des pistes afin de mettre en place un nouveau fonctionnement de la Commission de discipline. Cela pourrait, entre autres, passer par une refonte du règlement de discipline pour les tribunes, un nouveau système d’élections (les membres de la commission seraient élus par les clubs), ou encore la fin des sanctions abusives suite à l’usage de fumigènes.

Les tribunes de France en harmonie.

Tout comme leurs homologues nantais, les ultras de nombreux clubs français ont pris position en faveur de l’ANS dans cette guerre contre la LFP. En Ligue 1 comme en Ligue 2, le message est le même : une réforme est plus que nécessaire.

À Strasbourg, les supporters du RCSA se montrent même plus explicites que les ultras du PSG : « Pour mettre fin au racket des clubs pour la fin des sanctions collectives, pour la fin des amendes démesurées, réformons la Commission de Discipline. »

À Brest, Lille, Guingamp, Grenoble, Épinal ou encore Dunkerque, tous semblent également s’accorder en faveur d’une refonte de la Commission de discipline.

Dernières news

Prochain match

La rédaction vous conseille