Médiapro veut renégocier le montant des droits tv de Ligue 1 : le FC Nantes touché ?

MediaPro-veut-renégocier-le-montant-des-droits-tv-le-fcnantes-touché
Jaume Roures, le PDG de Médiapro refuse de payer la LFP (L’Equipe)

Après avoir acquis les droits en 2018, pour quatre saisons de 2020 à 2024, le groupe espagnol Médiapro est déjà en difficulté et souhaiterait renégocier une baisse du montant des droits TV. La Ligue de Football Professionnel (LFP) se retrouve dans une position très délicate, forcément accompagnée des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2.

C’est Jaume Roures, le PDG de Médiapro qui a déclaré qu’ils voulaient “rediscuter le contrat de cette saison”. Interrogé par l’Equipe, l’homme d’affaires espagnol expliquait que comme toutes les entreprises, la sienne se retrouvait en difficulté à cause de la pandémie du Covid-19. “La saison est très affectée par la Covid-19, tout le monde le sait car tout le monde souffre. On ne remet pas en cause le projet en tant que tel. Mais les bars et les restaurants sont fermés, la publicité s’est effondrée… Ce sont des choses que tout le monde connaît.” Jaume Roures va jusqu’à présiser “Le contrat a été établi dans des conditions qui n’ont rien à voir avec la situation actuelle”. “C’est évident, il faut en parler. Après, on verra comment cela se termine. On ne remet pas en cause le contrat, mais on remet en cause la situation actuelle (…) On a un accord pour quatre saisons. Il y a plusieurs façons d’arranger la situation actuelle”.

A lire aussi : FC Nantes - PSG : la composition officielle

La LFP claire sur sa position

Le groupe catalan devait s’acquitter d’un premier versement, équivalant à 172M d’euros. Ce paiement était dû le 8 octobre dernier et n’a pas été versé. Médiapro avait demandé un délai de paiement le 24 septembre dernier, ce que la LFP a refusé. La ligue a communiqué, annonçant qu’elle refusait d’accorder le délai demandé. En effet, elle se trouve dans une situation très périlleuse. Elle doit payer les clubs de Ligue 1 le 17 octobre prochain, sans le paiement de Médiapro, la LFP et son directeur, Vincent Labrune, ne seront pas capables de verser leur dû aux différents clubs.

Des clubs de Ligue 1 en difficulté ?

En effet, certains clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 se sont mis dans le rouge pour la fin du mercato. Le paiement des chaînes télé en octobre est prévu à cet effet. Or si Médiapro venait à ne pas verser cette somme le plus vite possible, des clubs de Ligue pourraient se retrouver en très grande difficulté. Doit-on se montrer inquiets pour le FC Nantes ? Normalement non. Si le FCN compte énormément sur les droits TV, les Canaris n’ont pas beaucoup dépensé cet été. D’autant plus qu’ils pourraient encore vendre en cas de crise apparente.

A lire aussi : Nantes - PSG : l'avant match

Une chose est certaine, l’entreprise de Jaume Roures, pourrait “planter” la LFP en cas de refus de paiement. Une chose dont Médiapro serait entièrement capable selon Pierre Maes, ancien directeur des programmes de Canal + Belgique.

Pierre R. 

Articles similaires