AccueilActusMercato. Qui est Mory Diaw, le gardien pisté par le FC Nantes...

Mercato. Qui est Mory Diaw, le gardien pisté par le FC Nantes ?

Passé par le PSG mais également par la Bulgarie et la Suisse, le portier sénégalais a connu un parcours très atypique. Alors que le FC Nantes le cible pour remplacer Alban Lafont, Tribune Nantaise vous propose un rapide retour sur sa carrière.

Formé au Paris Saint-Germain, Mory Diaw a suivi une trajectoire plutôt singulière lors de la suite de sa carrière. Tandis que le Clermont Foot a été relégué en Ligue 2 à l’issue de l’exercice 2023/2024, le gardien de 30 ans souhaite trouver un nouveau projet pour les prochaines saisons. L’Équipe indiquait ce vendredi 14 juin que le FC Nantes s’était d’ores et déjà positionné sur le Sénégalais.

Arrivé dans le club de la capitale en 2009 alors qu’il n’avait que 16 ans, le natif de Poissy (78) a découvert les différentes catégories du PSG avant de finalement signer son tout premier contrat professionnel au cours de la saison 2013/2014. À l’époque, Mory Diaw était quatrième dans la hiérarchie des gardiens parisiens, derrière Salvatore Sirigu, Nicolas Douchez et Mike Maignan. Malheureusement pour lui, il n’a jamais porté le maillot de l’équipe première dans une compétition officielle et a finalement quitté le club à l’été 2015 après une polémique liée à des vieux tweets pour le moins embarrassants.

Des passages à oublier au Portugal et en Bulgarie

Après ce début de carrière très mouvementé, le portier est recruté librement par le CD Mafra (Portugal), où il dispute 17 rencontres de deuxième division portugaise. Après deux saisons satisfaisantes sur le plan individuel à Mafra, Mory Diaw fait ses valises après la relégation du club en troisième division pour rejoindre gratuitement le Lokomotiv Plovdiv, club de D1 bulgare. Là encore, l’expérience n’est pas une franche réussite, puisque le gardien ne joue que huit matchs en Bulgarie avant de quitter le club seulement cinq mois après son arrivée. S’ensuit alors une période très compliquée pour le portier, alors âgé de 24 ans.

Entre décembre 2017 et février 2019, Mory Diaw enchaîne en vain les tests dans de nombreux clubs aux quatre coins de l’Europe. Malgré un essai concluant à Leeds, il ne parvient pas à donner un nouvel élan sa carrière, puisque le club anglais était en plein changement de propriétaire… ce qui a finalement mis fins aux négociations entre les deux parties. Après cette longue période d’inactivité, l’ancien gardien du PSG décide de rejoindre le FC United Zürich, qui évoluait alors en quatrième division suisse.

Un second souffle en Suisse

Cette fois, la prise de risque s’est avérée payante pour Mory Diaw, qui dispute douze matchs en cinq mois à Zürich. À l’été 2019, il est approché par le FC Lausanne-Sport, pensionnaire de deuxième division suisse. S’il n’entre tout d’abord pas dans les plans de son entraîneur (5 matchs pour sa première année au club), il est toutefois titré et promu en première division avec Lausanne-Sport. Lors de sa première saison en D1 suisse, il décroche une place de titulaire et parvient à faire valoir ses qualités individuelles. En trois années au FC Lausanne-Sport, Mory Diaw dispute 70 matchs dont 61 en première division. En fin de contrat, il quitte le club à l’été 2022 pour retrouver la France et découvrir la Ligue 1 en rejoignant librement Clermont.

Ironie du sort, il dispute le 6 août 2022 sa toute première rencontre dans le championnat de France… face au Paris Saint-Germain, son club formateur (défaite 5-0). Malgré ce revers, Mory Diaw avait réalisé une belle performance pour ses débuts avec le Clermont Foot. En deux ans dans le club auvergnat, il a joué 67 rencontres de Ligue 1, encaissé 101 buts et enregistré 15 clean sheets.

Mory-diaw-clermont-rennes
Mory Diaw lors de Stade Rennais – Clermont Foot en février 2024 (Photo : Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)

En 2023/2024, malgré les 54 buts qu’il a concédés, Mory Diaw est le gardien qui affiche le plus grand nombre d’arrêts par match dans le championnat de France (4,4)… un total bien supérieur aux 2,7 arrêts enregistrés en moyenne par Alban Lafont. Évidemment, les gardiens des équipes de bas de tableau ont souvent plus d’occasions de réaliser des arrêts que les grosses écuries de L1. Encore faut-il parvenir à s’illustrer en stoppant ces nombreuses opportunités… une qualité qui a trop souvent fait défaut au portier nantais cette saison.

Deux piges en sélection nationale

S’il a vécu une carrière pleine de rebondissements, le gardien a néanmoins eu l’honneur de porter le maillot de l’équipe nationale du Sénégal à deux reprises. Après une toute première convocation en septembre 2022, il est sélectionné par Aliou Cissé pour participer à la Coupe d’Afrique des nations 2023. À ce jour, il totalise deux apparitions avec les Lions de la Teranga : les matchs amicaux face au Brésil (victoire 2-4 en juin 2023) et face au Gabon (victoire 3-0 en mars 2024).

Dernières news

Prochain match

La rédaction vous conseille