OGC Nice 0-1 FC Nantes : 22 ans après, Nantes remporte la Coupe de France !

Ludovic BLAS célèbre son but devant les supporters nantais. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

Au terme d’une rencontre intense, le FC Nantes s’impose dans cette finale et remporte la 4ème Coupe de France de son histoire.

Dans une ambiance électrique, les deux équipes se rendent coup pour coup dans cette finale de Coupe de France. L’entame de match est niçoise. Les hommes de Christophe Galtier mettent rapidement le pied sur le ballon et se procurent les premières opportunités. Le centre de Bard (7ème) n’arrivera pas à destination d’Andy Delort, Girotto, attentif dévie le ballon en corner. Sur l’action qui suit, Rosario, à la réception du corner, trouve Gouiri esseulé dans la surface. L’ancien lyonnais manque de précision dans le dernier geste. Première frayeur devant les buts d’Alban Lafont, mais les Nantais se ressaisissent quelques minutes plus tard (13ème) lorsque Ludovic Blas, servi par Simon, parvient à frapper en déséquilibre. Malheureusement, il en faut bien plus pour inquiéter le portier azuréen.

Les Canaris poussent et obtiennent quelques corners par l’intermédiaire de Kolo Muani (22ème) et Moses Simon (24ème), toutefois infructueux. Nantes conserve le ballon et arrive à bien combiner à l’image du une-deux entre Merlin et Blas. Ce dernier est servi dans la profondeur et se retrouve devant Bulka (28ème). Le capitaine nantais pousse cependant son ballon trop loin.

Le dernier quart d’heure de cette première période voit toujours les Nantais toujours aussi conquérants en attaque. Mais ni Simon (35ème), ni Marcus Coco (40ème), ni Kolo Muani (41ème) n’arrivent à inquiéter le portier des Aiglons. Derrière, Nicolas Pallois est impérial en défense. Le score est nul et vierge à la pause, tout reste à faire dans cette finale.

« C’est un match difficile avec des occasions de chaque côté. Il faut prendre plus de risques. » – L. Blas.

Mi-temps : Nantes 0-2 Bordeaux.

Au retour des vestiaires, les Nantais vont surprendre les Niçois. Sur le côté gauche, Quentin Merlin tente un centre (46ème), dévié de la main par Boudaoui. Stéphanie Frappart désigne le point de penalty, c’est Ludovic Blas qui se charge de le tirer. Le capitaine nantais ne laisse aucune chance au gardien niçois et donne l’avantage à son équipe. Le score est débloqué et le match s’emballe. Après une reprise de volée de Chirivella qui frôle le cadre (48ème), les Aiglons tentent de revenir au score sous l’impulsion d’Amine Gouiri. L’international espoir hérite d’un bon ballon dans la surface (54ème), heureusement, Coco s’interpose pour dévier sa tentative.

Les hommes d’Antoine Kombouaré reculent, mais se montrent tout de même dangereux en contre-attaque, à l’image de Kolo Muani, en duel face à Dante (58ème). Sa passe en retrait trouve Simon, qui bute sur un Lotomba vaillant dans l’arrière-garde niçoise. La tension monte d’un cran après cette énorme double occasion niçoise (71ème). Thuram sert Gouiri aux abords de la surface nantaise. Après un crochet, l’ancien lyonnais arme sa frappe, Lafont est sur la trajectoire mais relâche le ballon. Opportuniste, Andy Delort, qui a suivi l’action, se retrouve face au but canari, sa frappe à bout portant sera sauvée par Girotto sur sa ligne. Alban Lafont était battu.

Sérieux en défense, les Nantais résistent malgré les derniers assauts niçois. Lafont a toujours le dernier mot et permet au siens de filer vers le succès. Après des dernières minutes irrespirables et sous haute tension, Stéphanie Frappart libère le peuple nantais. Le FC Nantes s’adjuge la 4ème Coupe de France de son histoire, 22 ans après son dernier titre. Le bonheur est immense !

Dorian Bonzom.

Articles similaires