Pourquoi le FC Nantes va si mal ? (2/3)

Mogi-Bayat
Mogi Bayat, agent de joueur/directeur sportif ? (Twitter)

Le FCN enchaîne depuis quelques années des résultats sportifs décevants, souvent ponctuées par des classements dans le ventre mou du championnat. Retrouvez, dans une série de trois articles, les raisons de la dégringolade sportive du club.

Après avoir parlé de Waldemar Kita, la rédaction a décidé de se concentrer sur Mogi Bayat, agent de joueur très influent au FC Nantes…

Mogi Bayat, l’agent de joueurs, directeur sportif ? 

« Un agent de joueurs quasiment directeur sportif, cela ne choque personne ? Banderole de la Brigade Loire lors du match FC Nantes 3-4 Olympique Lyonnais le 18 janvier dernier. Mogi Bayat est l’ancien directeur général du Sporting de Charleroi, club belge. Il a contribué avec son frère Mehdi Bayat à ramener le club sur les devants de la scène belge. Mais en 2010, l’homme d’affaires franco-iranien décide de quitter le club et de devenir agent de joueur. Au fil des années, il devient l’agent de joueurs le plus influent de Belgique. En dix ans, il aura vendu pour 400M d’euros de joueurs de football. Selon lui, il a aidé le football à se développer et à devenir ce qu’il est aujourd’hui. En Belgique, les avis diffèrent, en effet, les belges disent même que Mogi Bayat a tué le football national.

Il vous appelle comme s’il était en charge de la politique de recrutement du club.

Le 10 octobre 2018, il est interpellé en compagnie d’une vingtaine d’autres personnes dans le cadre d’une enquête sur de possibles faits d’organisation criminelle, de blanchiment d’argent et de corruption dans le cadre d’une affaire importante touchant le foot professionnel belge (Footbelgate). Selon le média belge Le Soir, il aurait offert des montres de luxe frauduleusement dédouanées comme cadeaux d’affaires afin de manipuler les transferts de plusieurs joueurs. Au FC Nantes, il fait également scandale pour les supporters nantais. En effet, l’agent de joueurs franco-iranien ressemblerait plutôt à un directeur sportif qu’un intermédiaire, comme le qualifie Waldemar Kita. Effectivement, lorsque nous regardons les transferts du FCN ces dernières années, on peut remarquer une tendance pour les joueurs passés en Belgique et cherchant une porte de sortie. Daniel Riolo, consultant pour RMC Sport, va jusqu’à dire que 90% des transferts du FC Nantes passent par Mogi Bayat. Ce dernier cause d’autres soucis en interne au FCN. En effet, cet hiver par exemple, les canaris cherchaient un attaquant de pointe. Waldemar Kita a donc fait appel au sulfureux « agent de joueurs » qui recrute l’attaquant belge Renaud Emond. C’en est trop pour les supporters nantais qui multiplient les demandes du départ de Bayat sur les réseaux sociaux. Ce recrutement aurait crée des tensions entre Kita et Christian Gourcuff. Si le recrutement de Mogi Bayat était intelligent, les nantais pourraient laisser passer l’affaire, mais ce n’est pas le cas. De nombreux flops ont été recrutés par Bayat, Kalifa Coulibaly, Christian Benavente, Renaud Emond, Kara Mbodji et j’en passe, ont tous été décevants au FC Nantes. 

Selon un intermédiaire, interrogé par l’Equipe, Mogi Bayat se prendrait pour le directeur sportif officieux du club. “Il vous appelle comme s’il était en charge de la politique de recrutement du club”.

Cet été, il faut noter que l’arrivée de Castelletto est un coup 100% Bayat selon David Phelippeau (20 Minutes) et que celle de Chirivella aurait également été facilitée par l’agent de joueur.

A lire aussi : FC Nantes - PSG : la composition officielle
Waldemar-Kita
Waldemar Kita reconnait que Mogi Bayat facilite les départs (Twitter)

Mais pourquoi Kita a-t-il confié les rênes du mercato à Mogi Bayat ?

L’agent a d’excellents contacts et est très bon dans son métier, personne ne peut le nier, mais pourtant de nombreux joueurs (Zeffane par exemple) refusent de travailler avec lui. Un agent de joueur français avait récemment expliqué à 20 Minutes « qu’il (Bayat) vendrait un frigo à un esquimau ! ». Par exemple l’été dernier, alors que certains agents proposaient au FC Nantes de vendre Diego Carlos pour 10M d’euros, Mogi Bayat, mandaté par le FC Nantes a bouclé le transfert à 15M d’euros. Ou encore lors du recrutement d’Alban Lafont (prêt de deux ans avec option d’achat), la direction nantaise a toujours reconnu que sa venue avait été grandement facilitée par Bayat. Mais il travaille avec de nombreux autres clubs notamment belges, alors il arrive à faire surpayer Kita sur certains dossiers comme celui de Coulibaly (4M d’euros) ou bien encore Limbombe (8M d’euros). 

Lorsque l’on voit que Waldemar KIta et Mogi Bayat sont surveillés de très près par la justice, on comprend l’inquiétude qu’ont les supporters nantais pour leur club, qui décidément, ne va pas bien.

A lire aussi : Nantes - PSG : l'avant match

Pierre R. 

Articles similaires