PSG – FC Nantes : les appels à boycotter le Trophée des Champions se multiplient

(Photo par Berney Ardov, OneFootball / Icon Sport)

Fin juillet se tiendra un match entre le FC Nantes et le PSG, à Tel-Aviv. Sur les réseaux sociaux, comme l’année passée, les messages de contestation fusent.

Pour la deuxième année consécutive, la Ligue de Football Professionnel a décidé d’organiser l’édition 2022 du Trophée des Champions opposant le FC Nantes au Paris Saint-Germain à Tel-Aviv, en Israël. Une décision qui ne passe pas auprès des militants propalestiniens.

L’année dernière déjà, plusieurs organismes, et notamment l’AFPS (Association France Palestine Solidarité), avaient appelé le PSG et le LOSC à ne pas se rendre en Israël par le biais d’une lettre adressée aux joueurs et dirigeants.

Cette année sur Twitter, émergent des centaines de messages allant à l’encontre du maintien de ce match dans ces conditions, les commentaires sous ce tweet de la LFP en témoignent. Pour rappel, l’édition 2020, elle, s’était tenue au Stade Bollaert de Lens.

D’autres groupes locaux, comme « Contre Attaque » (anciennement « Nantes Révoltée »), demandent eux aussi « à relocaliser cette rencontre en France ou à la déplacer vers un autre pays », et « appellent les joueurs et les membres des staffs à les rejoindre en appuyant leur demande ».

Le football mais pas que

D’autres sports sont visés par ces appels à boycott, et notamment la formation cycliste Israel-Premier Tech (anciennement Israël Start Up Nation), qui prendra le départ du Tour de France le 1er juillet. Lors du Tour d’Occitanie mi-juin, l’équipe de Christopher Froome avait été visée par des messages antisionistes.

Une décision de jouer le match en Asie qui ne fait que raviver les tensions, mais qui surtout prive bon nombre de supporters des deux clubs d’un déplacement estival de par la distance séparant Tel-Aviv de l’Hexagone.


Nicolas GUINAUDEAU

Articles similaires