Rétro FCN : retour sur la dernière demi-finale de Ligue des Champions

RETRO-FCN-DEMI-FINALE-CHAMPIONS-LEAGUE
N’doram au duel avec Didier Deschamps (José ArribasTV/YouTube)

Paris s’est qualifié hier soir, au bout du suspense pour les demi-finales de Ligue des Champions. Le FC Nantes avait lui aussi réussi cet exploit en 1996 après un parcours riche en émotion. Retour sur cette épopée et ce fameux match.

Une phase de groupes difficile

Heureux qualifié en phase de poules suite à son titre de champion de France, le FC Nantes inquiète tout de même la presse française. En effet, le départ de Patrice Loko et un début de saison très mitigé (3 victoires, 2 nuls, 3 défaites) ne rassurent pas. Le premier match face au FC Porto se soldera par un nul (0-0) puis une défaite 3 buts à 1 face au champion grec, le Panathinaïkos. Les supporters ne sont pas plus rassurés mais verront une lueur d’espoir lors des deux victoires de rang contre Aalborg (3-1 et 0-2). Pour conclure, le FC Nantes tiendra en échec successivement Porto et Panathinaïkos (2-2 et 0-0), ce qui suffira à se hisser à la deuxième place du groupe synonyme de quart de finale

A lire aussi : Académie : 2 matchs reprogrammés

Le rêve jaune et vert

Après avoir convaincu en phase de poules, le FC Nantes hérite des russes du Spartak Moscou pour les quarts de finale. Un match aller à la Beaujoire qui verra s’imposer nos Canaris grâce à des réalisations de N’Doram et Ouédec et qui laisse donc tout rêve permis. Les nantais entament le match retour avec deux buts d’avance au compteur, mais ils seront vite effacés avant la mi-temps avec un doublé de Nikiforov pour les russes en l’espace de 3 minutes. Au retour du vestiaire, le FCN montre un nouveau visage, Nicolas Ouédec sauvera les jaunes et verts avec un premier but à la 62ème et enfoncera le clou à la 85ème en y allant de son doublé. Résultat : une qualification en demi-finale mais aussi la fierté de tout le vestiaire nantais.

Un match aller injuste

Pour cette demi-finale de prestige, qui d’autre que l’ogre turinois pour affronter le FC Nantes de Suaudeau. Une confrontation qui s’annonce alléchante mais qui enlève pratiquement tout espoir de qualification en finale. La phase aller se déroule en terre piémontaise, à Turin, où le match sera surtout rythmé par l’arbitrage plus qu’en faveur des turinois. En effet, un coup de coude de Vialli dans le nez de Decroix ne sera pas sanctionné, contrairement à la poussette de Bruno Carotti sur Padovano qui lui coûtera un rouge, poussette qui n’en était pas une puisque l’on s’aperçoit, sur l’action, que Padovano s’est finalement jeté par terre tout seul, un plongeon parfait pour une sanction injuste. Finalement la Juventus s’imposera 2-0 grâce à des buts de Vialli à la 49ème et de Jugovic à la 66ème.

A lire aussi : FCN-PSG: Sans Pallois, la défense nantaise peut-t-elle tenir le choc face au PSG ?
RETRO-FCN-DEMI-FINALE-LIGUE-DES-CHAMPIONS
Nantais et Bianconeri avant le coup d’envoi du match retour (So Foot.com)

Un retour d’anthologie

Pour le match retour, les jaunes et verts ne s’attendent pas forcément à une qualification mais l’objectif est plutôt de faire tomber la grande Juve. Un match qui s’annonce dantesque, une des plus belle affiche du FC Nantes à la Beaujoire, mais pourtant Vialli complique la tâche des nantais avec un but au quart d’heure de jeu. Ce but n’empêchera pas les nantais de revenir une demi-heure plus tard avec Eddy Capron. À la mi-temps, le score est donc de 1 partout, les infimes espoirs de qualification sont envolés mais le match lui est loin d’être plié.

Dès le début de la seconde mi-temps, Paulo Sousa redonne l’avantage aux Bianconeri. Les nantais ne se laissent pas abattre et se montrent extrêmement déterminés : 70ème minute de jeu, Japhet N’Doram, lui qui revient de blessure, égalise. Le reste appartient à l’histoire puisque à la 85ème minute, Franck Renou donne l’avantage au FC Nantes pour la première fois. Un avantage définitif même si deux buts en moins de 5 minutes étaient nécessaires pour se qualifier, les nantais n’en ont que faire puisque l’objectif est accompli, l’opération battre la Juventus de Turin est réussie.

A lire aussi : Classement des clubs de Ligue 1 sur les réseaux sociaux

Soren.Z

Articles similaires