Waldemar Kita : “il faut un peu de dialogue, il ne faut pas critiquer à chaque fois”

Waldemar-Kita
Waldemar Kita a tenu a mettre les points sur les I (Icon Sport)

L’actualité nantaise est assez chargée ces derniers temps, et les polémiques fusent. Waldemar Kita a tenu à mettre les choses au clair dans une interview à RMC, notamment sur la statue d’Henri Michel, le possible déménagement du centre sportif, et les négociations avec la mairie de Nantes quant à la Beaujoire.

Sur Henri Michel

Une polémique qui ne date pas d’hier. Un problème entre la direction du FC Nantes, et l’association A la Nantaise : le club a décidé de financer une statue en l’honneur de l’éternel numéro 8 nantais, mais sans communiquer sur cette affaire. Or, l’association A la Nantaise avait déjà commencé à récolter des dons, dans le but de financer, ici aussi, une statue pour Henri Michel. Eric Swidurski, membre fondateur de l’asso avait déclaré « on se serait associé si on avait été mis au courant. On fait quoi de l’argent récolté maintenant ? ». A la Nantaise reproche à Waldemar Kita de s’être approprier le projet.

A lire aussi : OM - FC Nantes (3-1) : le résumé vidéo

Ce à quoi WK a répondu dans cette interview : « Vous savez pour faire une statue, il faut des mois. On a mis deux ans, on a travaillé. (…) Mais me donner 5000 ou 10 000, la statue va couter 150 000 euros. Excusez-moi, je veux bien m’associer, ça ne me dérange pas, mais à un moment il faut un peu de dialogue, il ne faut pas critiquer à chaque fois ». « Quand il y a eu le décès d’Henri Michel, j’ai organisé un voyage dans des avions privés avec des anciens joueurs, je n’ai pas vu beaucoup de gens qui aujourd’hui protestent contre la statue » déclare le président du FCN.

Le-President-du-FCN
L’homme d’affaire franco-polonais (MAXPPP)

« J’aurai bien voulu rester dans la métropole et plus près de Nantes, malheureusement on ne me proposait rien. »

L’autre dossier chaud du club, ce sont les infrastructures. Le bail liant la mairie et le FC Nantes par rapport à l’utilisation de la Jonelière et de la Beaujoire se finit en juin 2021. Waldemar Kita souhaite une plus grande surface que la Jonelière, afin de continuer à développer le club : « Aujourd’hui, on se développe bien aussi au niveau du football féminin, on risque de monter en première division, et on a besoin de place. On a besoin entre 12 et 15 terrains de football, plus toutes les structures » déclare-t-il à l’antenne de RMC.

A lire aussi : OM-FC Nantes : la composition officielle

L’homme d’affaire franco-polonais a cité les communes d’Ancenis et d’Orvault, comme des possibles destinations du futur centre sportif. Car il n’y a pas d’entente entre la direction du club et la mairie à ce sujet : « J’aurai bien voulu rester dans la métropole et plus près de Nantes, malheureusement on ne me proposait rien ». Quant à la Beaujoire, Waldemar Kita « attend la réponse de la mairie pour savoir si on peut avoir le stade ». Même s’il « pense toujours qu’un vieux ne fait pas neuf », et qu’un nouveau stade « c’est une question de nécessité ». Une chose est sûre, ces sujets n’ont pas fini de faire valser du côté du FC Nantes…

Aleksandr G.

Articles similaires