Antoine Kombouaré explique pourquoi il a rappelé Kader Bamba et Joe-Loic Affamah pour le stage

kader-bamba
Kader BAMBA (Photo Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport)

En interview pour Ouest France, Antoine Kombouaré est revenu sur l’implication des jeunes au sein du stage de préparation intersaison.

Au 28 juin, les médias locaux nous apprenaient que Kader Bamba, de retour de prêt en Ligue 2, n’avait pas été convié à se joindre à l’équipe. Il était « invité à trouver un nouveau challenge loin de Nantes ». Joe-Loïc Affamah, qui a disputé l’intégralité de la saison passée avec le groupe de National 2, n’était pas convié à la fête non plus. À la reprise, le Kanak estimait que le joueur ne méritait pas particulièrement sa place au sein de son effectif. « Il n’est pas exclu du groupe, et on fera en fonction du travail qu’il a à accomplir. Venir dans le groupe pro, il faut mériter. » 

À la sortie du match contre Guingamp, il a expliqué pourquoi il a décidé de rappeler ces deux joueurs dans l’effectif pro.

« D’abord parce qu’il nous faut des attaquants. Aussi parce qu’il fallait qu’ils travaillent parce qu’ils n’étaient pas au niveau. Désormais, on est en train de les intégrer par la force des choses. À eux de gagner du temps de jeu et ma confiance. »

Une confiance difficile à gagner pour Kader Bamba qui a des antécédents de problèmes de comportement. Le joueur de 28 ans s’était pris la tête avec Raymond Domenech en janvier 2021 avant d’être de nouveau en conflit avec le nouvel entraîneur, Antoine Kombouaré, en avril 2021. Kader Bamba avait, suite à cela, quitté le FC Nantes l’été dernier après avoir été écarté du groupe pour des raisons disciplinaire.

L’intégration des jeunes.

Pour le coach kanak, profiter de cette pré saison pour intégrer les jeunes au groupe pro est primordial.

« Sportivement, c’est intéressant parce que beaucoup de jeunes arrivent. C’est bien de voir comment ils s’intègrent dans le groupe, de voir comment les anciens les accueillent. Et puis il y a ce travail pour créer des relations, des automatismes et de connexions entre eux. On a fini un bon stage avec des charges importantes. »

Antoine Kombouaré ne leur assure pas non plus une place en Équipe 1. Il laisse du temps de jeu à chacun pour pouvoir s’exprimer et faire ses preuves petit à petit.

« Non, je ne tire pas de conclusion maintenant. Avec les jeunes, vous allez être content un jour et déçu le lendemain. Ils vont faire un bon match et après… Il faut les juger sur la durée. On est là pour les faire progresser, ils savent qu’ils ont beaucoup de boulot pour gagner du temps de jeu avec l’équipe première. »

Morgan Lavergne.

Articles similaires