FC Nantes – RC Lens : « Un bon point de pris, on arrête l’hémorragie »

Dennis Appiah a réagi à la prestation des siens (Gwendoline Le Goff/FEP/Icon Sport).

Après le match nul et vierge concédé par le FC Nantes face à Lens, Dennis Appiah a semblé satisfait de la prestation des siens.

Performance en demi-teinte pour les Jaune et Vert ce dimanche. À la Beaujoire, Dennis Appiah et ses coéquipiers ont été efficaces défensivement mais n’ont pas fait montre d’un impact offensif suffisant. Le défenseur, lui, retient essentiellement le premier clean-sheet de la saison. « Depuis Angers, on prenait tout le temps des buts, il fallait arrêter cette hémorragie. C’est ce qu’on a fait face à cette belle équipe de Lens qui marque beaucoup de buts. »

Aligné dans un rôle de piston droit, il a basculé peu avant l’heure de jeu en défense centrale pour pallier la sortie de Nicolas Pallois. Malgré les failles de son équipe dans le dernier geste, il se satisfait du résultat comptable. « On a pris un point et on n’a pas pris de but, on s’est procuré quelques occasions. On essaie d’être compétitifs à chaque match. C’est un bon point de pris qui va compter. »

Des occasions, malgré tout.

« On leur a posé beaucoup de problème, ils ont été dangereux en première mi temps, beaucoup moins en deuxième. Nous aussi on a eu des situations, on aurait pu marquer. » analyse le joueur. De plus, et malgré son long déplacement en Azerbaïdjan, Nantes a tenu physiquement. Un constat crucial alors qu’arrive la trêve internationale.

« On ne pleure pas parce qu’on a fait 4 000 kilomètres, c’est pas le but.» – D. Appiah.

« On est là pour essayer de faire le plus de matches possibles. On a rêvé de jouer l’Europe, on l’a joué on ne va pas pleurer sur notre sort maintenant. Chaque match est important, on essaie de donner le maximum. » a déclaré Dennis Appiah. Le prochain rendez-vous est fixé au dimanche 2 octobre, sur la pelouse de l’AS Monaco. D’ici là, quelques Canaris rejoindront leur sélection nationale.

Mathis Beautrais.

Articles similaires