Interview Babacar Leye “toujours y croire et être persévérant”

Babacar-Leye-pour-Tribune-Nantaise
Babacar Leye : “Progresser le plus vite possible” (Pierre Hamon / OuestFrance)

Après avoir signé son premier contrat professionnel cet été avec le FC Nantes, Babacar Leye vit un rêve de gosse. Tribune Nantaise par le biais de Pierre Renaudeau, a eu la chance de pouvoir l’interviewer en exclusivité. Pourquoi le FCN et pas le Stade Rennais ? Comment ses amis vivent sa signature ? Babacar répond.

Tu as passé quinze ans aux Voltigeurs de Châteaubriant, que ressens-tu en quittant le club ?

Je ressens surtout de la gratitude, notamment envers tout ce que le club m’a apporté en tant que footballeur mais également en tant que personne.

Justement, durant ces quinze saisons, survolais-tu ta génération ? Étais-tu le meilleur, celui que tout le monde voulait avoir dans son équipe à l’entrainement ?

Non, je n’étais pas le meilleur, on ne peut pas dire ça. J’ai effectivement eu la chance d’aller vite avec la première équipe, ce qui m’a peut-être apporté ce petit plus.

Avais-tu des envies de départ ? Des sollicitations ?

Des envies de départ non. Mais j’avais des sollicitations.

D’accord du Stade Rennais, du SCO ? Et pourquoi avais-tu décidé de rester ?

Oui eux étaient intéressés quand j’étais plus jeune, mais rien de concret. J’ai refusé parce que j’étais déjà dans le groupe CFA (N2) et pour moi, le meilleur choix pour ma progression était de rester aux Voltigeurs.

Maintenant, la question que tout le monde se pose : ça fait quoi de rejoindre un club comme le FC Nantes ?

Ça représente beaucoup pour moi sachant que c’est l’un des meilleurs centres de formation de France et ça l’a toujours été.

Tu rejoins de nombreux joueurs qui ont été totalement formés au FCN, remarques-tu un jeu spécifique à ces joueurs ?

Oui, ils sont notamment très puissants, très rapides et surtout très techniques.

Justement, tu risques d’affronter tes anciens coéquipiers cette saison en N2. Qu’est-ce que ça va te faire de retourner à Châteaubriant et de jouer ton ancienne équipe ?

Je ne sais pas, ça ne m’est jamais arrivé mais je pense que ça va être très particulier.

Tu es un modèle pour les jeunes de la région de Châteaubriant, qu’est-ce que ça représente pour toi ?

Je ne pense pas être leur modèle, juste la preuve que c’est possible pour eux. Ensuite chacun fait son parcours et son chemin.

Que voudrais-tu leur dire ?

Il ne doivent jamais s’arrêter de travailler. Il faut toujours y croire et être persévérant.

Merci encore à Babacar Leye de nous avoir accordé cette belle interview, nous lui souhaitons le meilleur pour la suite.

Pierre R. 

Articles similaires

Actus
Alban-Lafont
Actus
Nathan GASSAMA