Nice – Nantes : « Beaucoup de fierté » pour le capitaine Ludovic Blas

Ludovic-blas-fcnantes
Ludovic Blas a porté le brassard de capitaine durant cette aventure en Coupe de France. Il le portera symboliquement en finale malgré la titularisation de Lafont (Photo Baptiste Fernandez/Icon Sport)

A la veille de la finale, le capitaine Ludovic Blas s’est exprimé sur de nombreux sujets en conférence de presse.

Être capitaine sur une finale c’est symbolique

Interrogé au sujet du brassard de capitaine, Ludovic Blas s’est montré fier et reconnaissant envers son coach : « Beaucoup de fierté, car être capitaine sur une finale c’est symbolique et ça montre que le coach a encore confiance en moi pour le match de demain. » En réponse, Antoine Kombouaré lui glisse à voix basse « le coach… et le groupe ! ».

Rien n’est joué.

Mais le numéro 10 des Canaris reste prudent, et ne veut pas brûler les étapes. Il préfère dans un premier temps se concentrer sur le match plutôt que de s’imaginer soulever la coupe à l’avance : « Avant ça, il y a un match de 90 minutes, voire plus. Donc c’est délicat d’y penser avant. Dans un premier temps, il y’a le match à jouer. On est calme, on a eu le temps de se faire à l’idée. Après, chaque chose en son temps, je pense qu’on a de la bonne pression. Demain il faut profiter et prendre du plaisir, donc tranquille, il faut travailler et rester concentrés. C’est ma première [au Stade de France, ndlr], mais le stade ne change rien. Après, un match de foot reste un match de foot ! ».

Meilleur buteur de son équipe en Coupe de France, il a rappelé son amour pour cette compétition, bien que cette édition porte une saveur bien particulière : « J’ai toujours aimé jouer la Coupe de France. Cette année est différente car j’ai le brassard de capitaine. Je veux montrer qu’on ne s’est pas trompé en me faisant confiance, que cela soit le coach ou l’équipe. J’ai essayé de tout donner sur le terrain pour arriver en finale, et ça a plutôt bien marché donc je suis content ».

Un vrai capitaine.

En bon meneur d’hommes, il a encensé ses coéquipiers, et s’est notamment réjouit de son entente avec ses comparses en attaque, Moses Simon et Randal Kolo Muani : « Ça marche bien car on s’entend super bien dans la vie de tous les jours. On se connaît car on évolue ensemble depuis un moment maintenant. Comme l’a dit le coach, on est content quand nos partenaires marquent, donc ça aide. On aime donner et recevoir. C’est comme cela que l’on fonctionne et c’est pour ça se passe bien entre nous cette année ».

Comme le veut le protocole, en tant que capitaine, Ludovic Blas devra présenter son équipe au Président de la République… ce à quoi il ne s’est pas vraiment préparé : « Je ne me suis pas préparé (rires) mais ce n’est pas un problème… je suis tout le temps avec eux et je les connais par cœur donc n’importe quelle question fera l’affaire ! »

Jules Poupin.

Articles similaires