Strasbourg – FC Nantes : « Il ne fallait pas perdre, on a bien réagi » analyse Nicolas Pallois

Nicolas-pallois-fcnantes
Nicolas Pallois rejoint Evann Guessand : les Canaris se contentent du match nul ce soir (Photo : Franco Arland/Icon Sport)

Interviewé en après-match, Nicolas Pallois semblait fier de la belle réaction des siens. Retrouvez sa réaction complète au micro d’Amazon Prime Video.

Une attaque encore trop timide.

« Prendre un point ici, je pense que c’est pas mal »

Si les Canaris se contentent du match nul ce soir, Nicolas Pallois reste lucide sur le manque de contenu offensif proposé par ses coéquipiers. Une statistique pour illustrer cela : c’est Dennis Appiah, pourtant défenseur, qui a tiré le plus au but ce soir côté nantais (4 tentatives).

« On a deux occasions en première mi-temps, mais on ne les met pas. Ensuite, ils marquent sur une demi-occasion… il la met bien de la tête. Après, je pense que l’on a pas eu tant d’occasions que cela en deuxième mi-temps. C’est Dennis Appiah qui a été le plus dangereux avec ses deux frappes. Mais on a bien réagi et on a fini par égaliser. Prendre un point ici, je pense que c’est pas mal. »

Les hommes d’Antoine Kombouaré espéraient prendre au moins un point à la Meinau ce soir, après la belle victoire face à Toulouse (3-1). L’objectif de la soirée est atteint selon le défenseur français :

« On a fait un bon match contre Toulouse, il fallait gagner à domicile. Ce soir il ne fallait pas perdre, donc prendre un point ici c’est bien, surtout qu’on était menés 1-0. »

Mostafa Mohamed en héros.

Tout comme Evann Guessand, Nicolas Pallois a salué la prestation et l’adaptation rapide de Mostafa Mohamed, à qui il reste encore cependant une belle marge de progression :

« On sait qu’il a envie, la rage et qu’il est adroit devant le but donc c’est une bonne chose pour nous. C’est son deuxième but ici, il faut qu’il continue. Avec Evann il y a encore des petits trucs à améliorer pour les deux, mais c’est encourageant il faut continuer ! »

Le PSG, un défi de taille.

Prochaine échéance pour les Canaris dans ce marathon (7 matchs en 22 jours) : la réception du PSG samedi soir (21h). Un gros défi pour les Jaune-et-Verts, qui se souviennent évidemment de la victoire 3-1 à la Beaujoire face au Parisiens la saison dernière.

« Il y a un mois de cela on en a pris quatre. On va bien se reposer et préparer ce match »

Si certains ont l’espoir de reproduire le même scénario cette saison, Nicolas Pallois, lui, semble surtout se rappeler la claque infligée par le PSG lors du Trophée des Champions en juillet dernier (4-0). Réponse samedi à 21h.

Jules Poupin.

Articles similaires