FC Nantes : le bilan de la pré-saison

Le onze nantais face à Rennes (Philippe Le Brech/Icon Sport).

À quelques jours du premier match de championnat, voici ce qu’il faut retenir de la pré-saison des Jaune et Vert.

Après quatre matches amicaux et une défaite en finale du Trophée des Champions, le FC Nantes s’apprête à débuter sa saison de championnat. Un premier bilan s’impose : quels joueurs se sont démarqués ? Où en sont les recrues ? Vers quel système se dirige-t-on ? Quelle place a été accordée aux jeunes Canaris ?

Ils ont répondu présent.

À l’aube d’une saison délicate, les cadres ont réalisé une préparation complète. Alban Lafont, Nicolas Pallois, Andrei Girotto, Pedro Chirivella, Ludovic Blas (2 buts) et Moses Simon ont été sollicité sur la majeure partie des matches amicaux et n’ont pas déçu. Ils ont toutefois livré des prestations plus contrastées lors du Trophée des Champions, à l’exception d’un Blas dont la palette de qualités techniques a souvent aidé son équipe. En fera-t-il profiter les Canaris toute la saison ?

Les nouveaux Canaris à l’oeuvre.

Moussa Sissoko, Evann Guessand et Mostafa Mohamed, les trois recrues de la Maison Jaune, ont eu l’occasion de se montrer. Impactant et même décisif lors des amicaux, le premier s’est montré moins habile face à la maîtrise tactique du PSG. Evann Guessand, lui, a convaincu. S’il n’a pas marqué, il a démontré qu’il pouvait être une solution fiable dans la rotation de l’attaque nantaise. Mostafa Mohamed enfin, doit encore s’intégrer à l’équipe et conclure sa préparation physique pour s’imposer en attaque.

Un système à trois reconduit.

Comme attendu, Antoine Kombouaré a reconduit son animation à trois défenseurs dès le premier match amical. Reste encore à fixer la forme définitive de l’entrejeu : en double pivot ou avec une sentinelle (Doucet ou Girotto) et un Sissoko plus avancé et excentré ? Devant, il faudra probablement composer avec, au moins, un départ, et définir qui accompagnera Moses Simon sur le front de l’attaque.

La jeunesse doit encore prouver.

Mise à contribution pour les amicaux, la jeunesse nantaise doit encore prouver. Si un nom s’est démarqué, c’est celui de Lohann Doucet qui en plus d’avoir inscrit un but, a brillé par sa justesse et sa robustesse au cœur du jeu. Joe-Loïc Affamah et Gor Manvelyan, qui naviguent entre le groupe N2 et l’équipe professionnelle ne semblent plus prétendre à une place dans la rotation. Il faudra en revanche scruter l’évolution de Samuel Yepie Yepie et Robin Voisine, qui pourraient avoir un rôle à jouer.

Mathis Beautrais.

Articles similaires