FC Nantes : Les Canaris souvent pénalisés par leur relâchement en fin de match

Les-mauvaises-fins-de-matchs-des-Canaris-leur-sont-préjudiciables-notamment-au-tableau-d-affichage
Les mauvaises fins de matchs des Canaris leur sont préjudiciables, notamment au classement (pictures_lc_)

Depuis le début de la saison, les Canaris ont laissé filer énormément de points dans les dernières minutes de jeu. Lorsqu’ils mènent, les Jaune-et-Vert peinent à conserver leur avance.

Le splendide but d’Armand Laurienté, encaissé hier par le FC Nantes, en est l’exemple parfait. Mené au score durant quatre-vingt-cinq minutes, c’est dans les derniers instants que les Lorientais auront pu recoller au score. Les Canaris n’auront pas su faire le break avant.

Remontés au score quatre fois sur quatre

Lors des cinq dernières rencontres, le FC Nantes a mené au score à quatre reprises. Autant de fois, l’adversaire sera revenu au score. Pire : face à Reims, alors que les Canaris menaient la rencontre un but à zéro, les Rémois auront su inverser la tendance et remporter le match à la quatre-vingt-neuvième minute. Face à Marseille, à Lorient et à Nîmes, les Nantais menaient également, avant de voir l’adversaire recoller au score.

Les Jaune-et-Vert sont souvent auteurs de débuts de matchs convaincants. Face à Lorient par exemple, Randal Kolo Muani avait ouvert la marque dès la deuxième minute de jeu et inscrit donc le but le plus rapide de la saison au FC Nantes. Face au SCO d’Angers, c’est Moses Simon qui donne une avance aux Canaris dès la quatrième minute de jeu. Face à Reims, rebelote, le Nigérian avait inscrit un but dès la quatorzième minute de jeu.

Malheureusement, des fins de matchs plus brouillonnes font perdre beaucoup de précieux points au FC Nantes, qui avait pourtant fait le plus dur en ouvrant la marque…

Nicolas G.

 

Articles similaires