FC Nantes : Patrick Collot “il y a de grandes chances que ce soit mon dernier match”

FC-Nantes-Patrick-Collot-il-y-a-de-grandes-chances-que-ce-soit-mon-dernier-match"
Le dernier match de Patrick Collot sur le banc nantais ce mercredi ? (©Arnaud Duret – FC Nantes)

Après 3 matchs sans succès, l’entraineur par intérim du FC Nantes devrait quitter ses fonctions de numéro 1 après la confrontation face à Lyon.

Le dernier match en tant que numéro 1

“Oui, certainement. Après, on en discutera avec le Président mais il y a de grandes chances que ce soit mon dernier match à la tête de l’équipe. Il y a beaucoup de chances que quelqu’un arrive. Maintenant, tout est possible. Mais pour le moment, il y a plutôt cette possibilité que quelqu’un vienne prendre le groupe pour la suite des évènements. Dès la reprise ? Ça, c’est une question de timing. Je ne le connais pas bien mais c’est à définir avec la Direction.”

“Être le plus compétitif, le plus rapidement possible.”

Est-ce que vous restez au club ?

“Oui. Je suis au Club. Le Président est content de l’investissement et du travail. Il a la volonté de garder le staff qui est en place et de faire venir quelqu’un. On a la chance de pouvoir aider cet éventuel nouvel entraîneur en lui faisant gagner du temps sur les joueurs et la connaissance du groupe. Je pense que c’est aussi important de vite connaître les forces et les “faiblesses” de l’effectif pour être le plus compétitif, le plus rapidement possible.”

La relation avec le nouvel entraineur

“Ce sera peut-être la deuxième fois car la première, c’était avec Christian Gourcuff. À son arrivée, il avait bien voulu travailler avec les hommes qui étaient en place. Les autres fois, j’ai toujours collaboré avec des gens qui voulaient travailler à mes côtés, avec une certaine complicité, une certaine connaissance des personnes. Alors oui, là, il faut se découvrir, c’est différent. Mais dans le football, on parle le même langage donc ça va très vite. Une fois que l’entraîneur a défini le cadre et ses envies, il n’y a plus qu’à suivre.”

Killian L.

Articles similaires