FC Nantes : que s’est-il passé lors du rassemblement pacifique dimanche ?

Stop-FC-Kita-banderole-brandie-ce-dimanche-par-les-supporters
“Stop FC Kita”, banderole brandie ce dimanche par les supporters (@pictures_lc_)

Les supporters nantais avaient rendez-vous ce dimanche, à l’arrêt de tramway “Beaujoire”. Le rassemblement s’est déroulé dans le plus grand des calmes, et sans le moindre débordement, au contraire du week-end dernier.

Dans le courant de la semaine, la Brigade Loire a fait paraître un communiqué, poussant à un rassemblement dimanche 20 décembre, contre les dirigeants du FC Nantes. Le rendez-vous était donné à 13h, deux heures avant le coup d’envoi du match face à Angers. La manifestation s’est déroulée sans encombre. Récit d’un rassemblement, qui ne risque pas d’être le dernier.

13:00 : début des préparatifs

Dès 12h30, les premières personnes commencent à se rassembler au point donné. À partir de 13h00, les premières banderoles sont accrochées, au mobilier urbain et aux arbres. Sur ces banderoles, il est possible de lire plusieurs offenses à Waldemar Kita : “Fin de règne pour la mafia Kita !”, ou encore “A ceux qui bafouent notre club, nous serons toujours sur votre route… “.

14:00 : discours de Romain, porte-parole de la Brigade Loire

À 14:00, pour s’adresser à toutes les personnes présentes (entre 400 et 500), Romain Gaudin, porte-parole de la Brigade Loire, monte sur l’un des arrêts de bus. Pendant une dizaine de minutes, un point sur la situation tendue au club est fait. Romain Gaudin évoque notamment le problème des employés au sein du club. Puis, un second membre du groupe prend la parole, abordant les mêmes sujets que Romain Gaudin. Au total, l’intervention orale durera une vingtaine de minutes. La manifestation se conclut sur un chant entamé vers le stade de la Beaujoire “FC Kita, on n’en veut pas !”.

La manifestation s’est déroulée de manière très pacifique. L’événement sera répété autant de fois que nécessaire à chaque match à domicile. À noter qu’une action solidaire a été mise en place par la Brigade Loire, dans l’optique d’aider financièrement un jeune supporter, interpellé la semaine dernière : son amende s’élève à 1.600 euros. Du vin chaud était vendu, et les bénéfices ont été reversé au jeune homme. Des tracts ont également circulé, faisant le point sur la situation actuelle au FC Nantes.

Nicolas G.

Articles similaires