AccueilActusFrance - Portugal. Quand Moussa Sissoko brillait en finale de l’Euro 2016

France – Portugal. Quand Moussa Sissoko brillait en finale de l’Euro 2016

L’équipe de France retrouvera le Portugal en quart de finale de l’Euro 2024. L’occasion de se remémorer la finale qui avait opposé les deux nations il y a huit ans… un match notamment marqué par une performance mémorable de Moussa Sissoko.

Si Antoine Griezmann et Dimitri Payet avaient marqué les esprits des supporters français tout au long de la compétition, le meilleur joueur français de la finale avait sans aucun doute été Moussa Sissoko. Appartenant à l’époque au club anglais de Newcastle, le numéro 18 tricolore avait écœuré les coéquipiers de Cristiano Ronaldo sur la pelouse du Stade de France. Alors que les deux pays s’affronteront vendredi 5 juillet en quart de finale de l’Euro 2024Tribune Nantaise vous propose un retour sur cette prestation époustouflante de l’ancien Canari (arrivé en fin de contrat le 30 juin).

Le dimanche 10 juillet 2016, le Français avait en effet rayonné dans tous les secteurs du jeu. Vital pour les Bleus grâce à son impact physique, Moussa Sissoko avait causé énormément de tort aux attaquants portugais devant la défense. Très juste dans la distribution du ballon et dans les quelques dribbles qu’il avait tentés, le milieu de terrain avait également joué un rôle primordial dans l’animation offensive de l’équipe de France… et aurait même pu être le héros de son pays !

À deux doigts d’ouvrir le score

Moussa Sissoko avait effectivement tout tenté pour donner l’avantage aux Bleus face au Portugal. Au terme de cette triste finale, il affichait le plus grand nombre de tirs (5), de dribbles (7) et de fautes subies (3) côté tricolore. Malheureusement pour les Français, Sissoko s’était toujours heurté au mur Rui Patricio, infranchissable dernier rempart portugais lors de ce choc au sommet.

La meilleure illustration de ce duel à distance entre les deux hommes avait sans aucun doute eu lieu en fin de match. À la 84e minute, le Français avait hérité d’une passe de Samuel Umtiti avant d’envoyer une frappe aussi précise que surpuissante en direction du but portugais. Sans l’intervention miraculeuse du gardien de la Seleção, Moussa Sissoko aurait très certainement trouvé le chemin des filets et offert le titre aux Français devant leur public.

Héroïque tout au long de la rencontre, le portier portugais avait également stoppé une excellente tentative du milieu de terrain français en première période (34’). Bien trouvé par Dimitri Payet dans la surface de réparation, Moussa Sissoko avait réalisé un sublime contrôle orienté pour se défaire de son défenseur et se mettre en position de frappe. Sa puissante tentative avait finalement été bloquée par Rui Patricio, bien heureux de se trouver sur la trajectoire du ballon.

Infatigable pendant près de deux heures de jeu, celui qui a porté les couleurs du FC Nantes à partir de l’été 2022 n’avait toutefois rien pu faire pour empêcher Eder d’inscrire le but décisif lors de la deuxième période des prolongations (109’). Remplacé par Anthony Martial pour les dix dernières minutes suite l’ouverture du score portugaise, Moussa Sissoko avait néanmoins conquis le public français en cette soirée de juillet 2016. Au lendemain de la finale, il avait d’ailleurs adressé un message aux supporters des Bleus via une publication sur son compte Twitter.

« Aux Françaises et aux Français qui nous ont permis de réaliser ce beau parcours. Ces visages, ces sourires, ces encouragements, cette gentillesse seront à jamais gravés dans ma mémoire. Vos messages que vous avez pris le temps de m’envoyer ici, sur les réseaux sociaux m’ont touché. Soyez-en à jamais remerciés car ils sont les ruisseaux qui demain feront le fleuve de nos victoires. Le mot merci est trop faible pour vous le transmettre car vous nous avez procuré bonheur et émotion. Merci à tous ! Nous n’avons pas gagné le titre. Mais j’espère que notre équipe a gagné votre confiance et vos cœurs. C’est pour nous aussi l’une des plus belles victoires de cette Euro 2016 », écrivait-il.

Dernières news

Prochain match

La rédaction vous conseille