AccueilActus« Je pleurais pour le FC Nantes, c’est mon club de coeur ! »...

« Je pleurais pour le FC Nantes, c’est mon club de coeur ! » : les mots touchants de Chaker Alhadhur pour son club formateur

En entretien avec SoFoot, Chaker Alhadhur s’est remémoré les temps forts de sa carrière. L’occasion d’évoquer son club de coeur, le FC Nantes.

Libre de tout contrat depuis son passage raté à Ajaccio (2021-2023), Chaker Alhadhur a accordé un entretien à SoFoot. S’il évoque longuement la CAN et ses matchs en sélection nationale comorienne, notamment cette fameuse rencontre de lors de laquelle il avait joué gardien de but face au Cameroun en 2022, l’ancien latéral du FC Nantes a fait une véritable déclaration d’amour au club de sa ville natale.

« Mes meilleures années, c’était à Nantes. J’y suis né, j’y ai toute ma famille et je suis arrivé au FC Nantes à l’âge de 5 ans. Je n’ai connu que ce club jusqu’en pro. Je n’ai jamais connu le club du quartier. J’allais tout le temps au stade avec mon père : Denoueix, le titre de champion (2001), Beckham et Manchester United qui sont venus à Nantes, la Ligue des champions… Ça me faisait rêver. Je pleurais pour ce club ! C’est mon club de cœur. Mon rêve à moi, c’était de jouer à la Beaujoire. J’ai franchi toutes les étapes pour réussir à jouer à la Beaujoire, à faire monter l’équipe en Ligue 1, à jouer en Ligue 1. En plus, on avait un groupe exceptionnel, pendant la première saison après la remontée. »

Un pur produit nantais.

Né à Nantes en 1991, Chaker Alhadhur a été formé à la Jonelière, où il a connu toutes les catégories du club Jaune-et-Vert, avant d’enfin effectuer son premier match en pro avec les Canaris, le 18 février 2011. Il est dans le groupe nantais qui connaît la remontée en Ligue 1, à partir de la saison 2013-2014, avant d’être transféré au SM Caen en juin 2015, par manque de temps de jeu.

En 2017, le Comorien retourne jouer en Ligue 2 avec Châteauroux, avant de rejoindre l’AC Ajaccio en octobre 2021. Lors du mercato estival 2023, il est poussé vers la sortie par le club corse, alors qu’il n’a disputé que trois minutes en deux ans avec l’ACA.

Quel avenir désormais ?

Aujourd’hui sans club, le défenseur comorien est de retour dans la Cité des Ducs. Bien qu’il n’ait pas encore raccroché les crampons, l’ancien Canari commence tout de même à préparer son après-carrière.

« Je suis à Nantes, le temps de trouver un nouveau club, puisque je suis libre depuis juin 2023. J’ai 32 ans, je pense qu’il me reste encore quelques années. Je me maintiens en forme, et je suis aussi des petites formations pour créer son entreprise, histoire de m’occuper. Je suis sorti de la bulle dans laquelle sont les footballeurs, ça fait du bien. Je n’avais jamais eu cette vie-là.

Dernières news

Prochain match

La rédaction vous conseille