L’hymne de la Beaujoire joué au conservatoire de Nantes

conservatoire-nantes
Les cuivres du conservatoire de Nantes (Twitter @yann_penverne)

Chaque fin d’année scolaire, les élèves du conservatoire de Nantes réalisent un concert devant les parents d’élèves. Cette année, les Canaris ont eu le droit à un hommage.

Tribune Nantaise est venue à la rencontre de Yann Penverne, auteur de la vidéo.

« J’ai trouvé ce moment très sympathique ! Il s’agit d’un concert de fin d’année pour les élèves du conservatoire de Nantes (ici les cuivres). J’étais présent en qualité de parent d’un des élèves des cordes (violoncelle). Je n’ai pas eu d’accord du conservatoire pour la diffusion totale de la prestation. La vidéo totale dure 2´20 » – Yann Penverne

D’autres versions très conceptuelles.

Il y a plus de 6 ans, des supporters nantais avaient opté pour d’autres instruments plus « rock » que les cuivres. Le compte Justin(e) sur YouTube avait posté une version rock réalisée par plusieurs supporters musiciens. Certains ont même cru apercevoir deux membres du groupe UltraVomit (Nicolas et Andreas). Cette version a connu un gros succès avec plus de 60 000 vues.

Il y a quelques mois, Tribune Nantaise vous avait fait découvrir une version acoustique de l’hymne de la Beaujoire. Valentin Parent, musicien et étudiant en Sciences de l’Education à l’Université de Nantes, avait décidé de reprendre cet hymne si particulier à ses yeux.

Originaire de Saumur, Valentin avouait à notre équipe que c’est surtout sa famille les vrais supporters des Canaris. « En fait, c’est surtout ma famille qui est 100% FC Nantes, c’est ma manière de contribuer à leur passion« .

ShittyFlute a ce don très rare de redonner le sourire en quelques notes de flute complètement ratées. En 2016, les supporters nantais ont eu la surprise de découvrir une version nouvelle de l’hymne de la Beaujoire par celui qui n’a pas dû suivre beaucoup de cours de musique au collège.

La chaine YouTube aux 630 000 abonnés avait réussi à attirer plus de 17 000 curieux sur sa version très personnelle de l’hymne de la Beaujoire.

Morgan Lavergne.

Articles similaires