FC Nantes : les réactions de Kombouaré et Cyprien sur le but victorieux

Equipe-fc-nantes
Wylan CYPRIEN (Photo de Eddy Lemaistre/Icon Sport)

En conférence de presse d’après match, Antoine Kombouaré et le buteur de la soirée se sont exprimés sur la victoire nantaise.

83ème minute, contre le cours du jeu, Wylan Cyprien délivre le FC Nantes en marquant en toute fin de match. Le Canari n’est pas peu fier de ce but salvateur.

« Mon but est très important puisqu’on était dans un mauvais jour, on ne va pas se mentir. On avait du mal à se trouver les uns et les autres et à créer des combinaisons. On n’a pas été juste sur le plan technique. En rendant une copie aussi pâle prendre les trois points, alors que lors des trois dernières sorties malgré des meilleures prestations contre Paris, Lille et Marseille, cela fait énormément de bien. Et ça nous permet de les distancer et avoir sept points d’avance. » – Wylan Cyprien 

« Je ne pensais pas qu’il allait marquer le but victorieux » – Antoine Kombouaré

En faisant rentrer Wylan Cyprien à la 64ème minute à la place de Kalifa Coulibaly, Antoine Kombouaré espérait faire un coaching gagnant. Pourtant, au départ, il n’avait pas forcément prévu de le faire jouer contre Lorient.

« C’est bien parce que ça fait quelques jours qu’il enchaîne, qu’il joue. Il est de mieux en mieux mais je ne voulais pas qu’il enchaîne un troisième match d’affilée sachant que le prochain vient très vite. Mais je l’avais préparé pour qu’il rentre. Qu’il fasse une bonne rentrée, oui, mais je ne pensais pas qu’il allait marquer le but victorieux. On est content pour lui. » – Antoine Kombouaré

Le coach kanak continue en expliquant clairement que le joueur a marqué des points et qu’il pourra même à nouveau faire une apparition lors de la prochaine rencontre.

 « C’est bien pour sa confiance, parce que physiquement, il avance et pour préparer Lens. Un club qu’il connaît un peu, comme nous. Son club formateur. Tout est en place pour que ça fasse une belle fête et qu’enfin on renoue avec la victoire à domicile. » – Antoine Kombouaré 

Morgan Lavergne. 

Articles similaires