FC Nantes : bilan de saison très positif en D2 Féminine

photo-fc-nantes-féminine-arnaud-duret
Les féminines de Mathieu Ricoul ont fait très bonne figure cette saison (Photo FC Nantes, Arnaud Duret)

Après une saison vide l’an dernier, en raison du Covid, les féminines de Mathieu Ricoul ont revu le jour cette saison. Les Jaune-et-Verte ont rempli le contrat, avec un podium à la clé.

Il y a deux ans, lorsque le Covid est arrivé, les Canaries ont été stoppées net, au pied du podium (4e). La saison dernière fut la plus cauchemardesque pour les Jaune-et-Verte. Elles n’ont joué que six matchs de championnat dans l’année. Une saison qui débutait bien, avec seulement une défaite pour cinq victoires.

Une saison 2021-2022 inspirante pour la suite.

Pour la première fois en plus de deux ans, les joueuses de Mathieu Ricoul ont repris du plaisir à jouer et ont pu enfin rehausser leurs objectifs de fin de saison.

Que ce soit sur le plan physique ou technique, les Nantaises ont été irréprochables. Statistiquement, elles ont été justes, mais un but et une défaite au bout du compte (contre Le Havre) ont fait d’elles d’éternelles revanchardes. Elles resteront vraisemblablement en D2 la saison prochaine. 

Malgré deux défaites en 22 journées de championnat, les Nantaises ont présenté l’une de leur meilleure performance au cours des dernières années.

Si proche de la montée.

Sous l’aile de Mathieu Ricoul, le FC Nantes féminin a réalisé quelque chose de grand en D2. Quelques équipes comme le LOSC ou Metz pouvaient prétendre concurrencer les nantaises au classement, mais en réalité, ce fut un duel havro-nantais.

Jusqu’à mi-mai, les nantaises n’avaient concédé qu’une seule défaite cette saison, à domicile contre Metz (1-2). Mais le plus dur était à venir. Un match capital et vraisemblablement celui qui allait désigner le champion de D2 2021-2022.

Le 25 avril dernier, le FC Nantes avait rendez-vous en Normandie, sur les pelouses du Havre. Le HAC n’a alors perdu qu’une seule rencontre, au stade du RC Lens (3-1), sept mois auparavant. C’était un véritable mastodonte qui se dressait devant les joueuses de Mathieu Ricoul.

Si les dés étaient lancés, le match ne donnait pas forcément de vainqueur, les deux équipes jouaient au même niveau. C’est en fin de rencontre, à la 87e minute (2-1), que le Havre s’est adjugé le rôle de leader de la D2 Féminine, à seulement trois matchs du terme.

Au final, les nantaises ont terminé la saison sur une victoire à Lens (1-4) et le Havre s’est aussi largement imposé (4-0) contre Vendenheim. Le HAC a pris l’unique place significative d’une montée en D1.

Donatien G. 

Articles similaires