AccueilActus« Je pense sincèrement qu’on a de quoi s’en sortir » : Kelvin Amian...

« Je pense sincèrement qu’on a de quoi s’en sortir » : Kelvin Amian confiant pour le maintien (FC Nantes Magazine)

En interview pour le FC Nantes Magazine, le défenseur des Canaris a fait le point sur son début d’aventure en Jaune-et-Vert.

Arrivé cet hiver en provenance de La Spezia (D2 italienne), Kelvin Amian a posé ses valises à Nantes au beau milieu d’une saison à oublier pour le club des bords de l’Erdre. Une période loin d’être idéale pour s’acclimater à sa nouvelle vie.

Ancien international Espoir (16 sélection avec l’équipe de France U21), le latéral droit avait découvert la Ligue 1 en 2016 avec Toulouse, son club formateur, avant d’être relégué en Ligue 2… puis de s’incliner lors des barrages pour la remontée en première division, face au FC Nantes.

« Pour moi, le FC Nantes est un très grand club »

Au cours d’un entretien avec le FC Nantes Magazine, le nouveau défenseur des Canaris s’amuse de cette ironie du sort : « Oui, c’est le petit clin d’œil du destin. Je suis vraiment très heureux d’être ici à Nantes, de pouvoir retrouver la France et la Ligue 1, se réjouit Kelvin Amian. Pour moi, le FC Nantes est un très grand club. En ce moment, c’est plus compliqué mais avec l’équipe qu’on a, et c’est pour ça que je suis venu, je suis réellement confiant vis-à-vis de nos qualités », assure le défenseur français.

Des détails qui changent tout

Comme beaucoup de supporters nantais, Kelvin Amian est réaliste : avec un tel effectif, le FCN devrait espérer mieux qu’une bataille acharnée pour le maintien jusque dans les ultimes journées.

« Quand on regarde nos matches, je trouve qu’on met de la qualité dans ce qu’on entreprend. Après, en effet, il arrive parfois qu’on passe au travers. À Nice, puis devant Lyon, jusqu’au dernier quart d’heure de jeu, c’était très bien », analyse le Nantais.

Si les Canaris ont parfois eu l’impression d’être floués par l’arbitrage, Kelvin Amian insiste surtout sur l’impact mental de certaines décisions litigieuses : « Après, il y a des faits de jeu, qui peut-être nous affaiblissent mentalement. Le carton rouge possible sur Nathan (Zézé), des situations qu’on ne parvient pas à mettre au fond… mais je pense sincèrement qu’on a de quoi s’en sortir ! »

Ne pas décevoir les supporters

À quatre journées de la fin de la saison, seuls neuf petits points séparent le FC Nantes (14ème) de Clermont (18ème). Une situation qui n’est en rien rassurante, surtout lorsque l’on connaît la difficulté du calendrier du FCN.

« Je suis convaincu qu’on va le faire, avec vous et pour vous »

« Il faut croire en nous, croire en nos qualités et nos capacités pour y parvenir. On peut le faire, il ne faut pas avoir peur de jouer notre football et ne pas attendre l’erreur de l’adversaire. C’est à nous de prendre les devants, d’aller forcer notre destin. C’est tous ensemble qu’on y arrivera ! (…) On est tous ensemble, il faut se serrer les coudes. Je suis convaincu qu’on va le faire, avec vous et pour vous », encourage le numéro 98 des Canaris.

Kombouaré, le facteur décisif ?

Après le passage totalement raté de Jocelyn Gourvennec sur le banc du club Jaune-et-Vert, la direction du FCN a misé sur l’expérience d’Antoine Kombouaré pour mener à bien la mission maintien. Malgré son fort tempérament, le coach kanak sait toutefois concerner l’intégralité de son groupe. Une donnée capitale en cette fin de saison.

« Je pense qu’il nous apporte vraiment beaucoup de confiance. Si on suit ses règles, il peut être “cool” avec nous. Si on arrive en retard, oui il va s’énerver, te mettre de côté. Si les consignes ne sont pas appliquées, il va s’énerver et c’est tout à fait normal. Quand tout ça est respecté, son tempérament, ses encouragements à aller vers l’avant et sa manière de nous donner confiance galvanisent le groupe. Je le ressens », explique Kelvin Amian.

Au-delà du plan sportif, le latéral droit de 26 ans semble apprécier son expérience nantaise. Durant son interview pour le FC Nantes Magazine, il se confie brièvement sur sa vie de famille dans la Cité des Ducs : « De manière générale, j’aime beaucoup me balader et sortir avec mes filles. Le centre-ville, les petits coins sympas de Nantes… Je ne suis pas casanier et j’aime faire découvrir des choses à mes enfants ».

Dernières news

Prochain match

La rédaction vous conseille