Randal Kolo Muani « Le meilleur moment de toute ma vie »

randal-kolo-muani-le-meilleur-moment-de-toute-ma-vie
Randal KOLO MUANI  (©Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)

Dans une interview accordée à Vista, Randal Kolo Muani raconte ses débuts à Nantes avant de devenir le joueur que l’on connait.

Randal Kolo Muani a connu de nombreuses difficultés avant son arrivée à Nantes. Entre les passages non satisfaisants dans de nombreux clubs et un problème de genoux à cause de sa croissance rapide, le nouvel international français ne semblait pas bien partie pour faire une belle carrière. Mais un jour, son agent lui a proposé un essai à Nantes qui a changé sa vie. Randal raconte son arrivée à Nantes jusqu’à sa signature en pro avec le FC Nantes.

« Je n’avais rien du tout »

« Lundi tu vas à Nantes, déchire tout. Le lundi je m’entraîne, mardi je m’entraîne, mercredi je suis convoqué avec directeur du centre. Comment ça se passe et tout, bien ! Carrément il m’a dit, fais-moi une lettre de motivation pour montrer que tu veux signe ici. Je l’ai fait avec mon frère. Je n’avais rien, à 17 ans je n’avais rien du tout, je m’entraînais seulement et j’écoutais que mes parents et mes agents. Ils me disents d’aller là et j’y allais. J’étais aveugle. »

« Ils me proposent de devenir stagiaire pro »

« On m’a fait signer 7 mois. Au début, ils avaient dit un an mais j’ai signé 7 mois jusqu’à la fin de saison. On était en novembre, la saison avait déjà commencé. Après ça se passe bien, je m’adapte bien. C’était un bon délire à Nantes. En u19, je commence à jouer, je suis en Gambardella, je suis titulaire, ça se passe bien. Ensuite, je commence à jouer en CFA un peu, je fais quelques entrées et à la fin de saison, ils me proposent de devenir stagiaire pro. »

« Le meilleur moment de toute ma vie »

« Avec mon frère, on va dans le bureau. Mon frère est très content et il me dit que c’est que le début, tu as fait le tour du monde pour en arriver là. Tu as enfin trouvé un club ou tu vas signer stagiaire pro deux ans. J’étais vraiment heureux. Le meilleur moment de toute ma vie, c’est quand j’ai débarqué à Nantes. »

« Là, j’ai deux ans devant moi. Je peux bien bosser dans un centre de formation. C’était ça ma formation alors que j’étais déjà vieux. J’avais déjà 17 ans. Lors de ma première année de stagiaire pro, je joue, je joue, je joue. »

« J’ai marqué des deux coté lors de ce match »

« On fait une opposition avec la CFA. J’appelle mon père avant et il me dit tu vas marquer. Et ça me met la pression quand mon père il me dit ça mais c’est une bonne pression. Je marque et on gagne 1-0. L’entraineur de la CFA il pète un câble. Il prend trois joueurs dont moi pour monter en CFA avec lui. Je marque encore. J’ai marqué des deux coté lors de ce match. C’est là où j’ai commencé à joueur pour la CFA. J’ai marqué contre Cholet lors de mon premier match. Je commence à jouer et la fin de cette année-là, je signe pro. Je signe pro 3 ans. Un an avant, je n’avais pas de licence et là, je signe pro. »

Killian Lecomte

Articles similaires