Patrick Collot “Dans les têtes, c’est une égalisation qui fait du bien”

Patrick Collot s’est exprimé ce dimanche, après FC Nantes – Angers SCO (Arnaud Duret – FC Nantes)

Cet après-midi, les Nantais ont arraché, dans les dernières secondes de jeu, le match nul face au voisin angevin. Résumé de la conférence de presse de Patrick Collot.

Patrick Collot s’est exprimé à l’issue de la rencontre face au SCO d’Angers. L’entraîneur a abordé la question du jeu lors de la rencontre, mais également celle de l’ambiance pesante qui règne depuis quelques jours, notamment due aux manifestations des supporters. Nicolas Pallois était également présent.

L’adversaire a mis beaucoup d’impact physique.

Les Nantais ont peiné à mettre de l’intensité et à faire le jeu, notamment en première période. Patrick Collot évoque le sujet, mais également les changements effectués relativement tôt dans la rencontre, chose à laquelle Christian Gourcuff ne nous avait pas habitué. “L’adversaire a mis beaucoup d’impact physique. […] Il ne nous a pas permis de nous mettre en évidence. […] Nous avons mal débuté notre première période, d’où mes changements pour apporter de la fraîcheur. […] Les débats se sont rééquilibrés par la suite, mais on s’attendait à mieux en début de match.”

Dans les têtes, c’est une égalisation qui fait du bien.

Patrick Collot ne rejette pas la faute sur ses joueurs, au contraire. “C’est à moi de mettre les joueurs dans les meilleures conditions, pour avoir moins de retenu dans le jeu. C’est à moi de trouver la meilleure formule. […]”

L’entraîneur souligne également que cette égalisation tardive apporte tout de même du bien à son effectif. “Dans les têtes, c’est une égalisation qui fait du bien. […] Elle nous permet tout de même de faire preuve d’un peu de plaisir et de joie.”

Il faut se mettre en tête qu’on joue le maintient.

Tout comme Patrick Collot, Nicolas Pallois n’a pas cherché à rejeter la faute sur quiconque. Le défenseur central ne l’a pas caché. “Si le coach Gourcuff est parti, c’est en partie à cause de nous, le jeu proposé était très moyen […] A nous (les joueurs) d’avancer et de se battre”.

Le défenseur central accuse tout de même ses coéquipiers en attaque de manquer d’occasions. “On a rien lâché, mais c’est devant, on ne s’est pas procuré de réelles occasions […] Actuellement; on est dans le dur. Il faut se mettre en tête qu’on joue le maintient.”

Enfin, Nicolas Pallois évoque les relations tendues entre les supporters et la direction du club. “Ce qu’il se passe dehors, cela ne nous regarde pas […] Mais on a besoin de nos supporters.”

Nicolas G.

Articles similaires