FC Nantes. Eric Pécout sur le jeu à la Nantaise : « je n’ai jamais retrouvé ça ailleurs »

Eric Pecout en finale de Coupe de France face à Auxerre, match durant lequel il inscrira un triplé

Après plus de 200 matchs joués avec les Canaris, Eric Pécout, pour Europe 1, revient sur le jeu à la Nantaise popularisé par Jean-Claude Suaudeau.

Passé au FC Nantes dès l’âge de quatorze ans et pendant près de onze saisons, il admet « avoir tout connu dans ce club ». Aujourd’hui âgé de soixante-six ans, il conte l’époque du jeu à la Nantaise, et évoque la finale de Coupe de France remportée face à Auxerre, en 1979. « Plus jeune, je jouais à Noirmoutier. Mon histoire au FC Nantes commence à 13 ans. J’ai tout connu dans ce club. »

Vient ensuite le moment d’évoquer le fameux jeu à la Nantaise, qui consiste à toujours être en mouvement sur le terrain et à effectuer les transitions en le moins de touches de balle possible. « On jouait les yeux fermés et on était toujours en mouvement. Quand vous apprenez ça tous les jours, vous courrez, et le ballon arrive où vous voulez. Ca c’est énorme. Je n’ai jamais retrouvé ça ailleurs. »

« Coco Suaudeau, je lui dois tout. »

Le buteur retrace également le quotidien à la Jonelière : des entraînements avec énormément d’engagement, mais de la bonne humeur une fois la grille du centre d’entraînement passée. « Avec Coco Suaudeau, c’était du jeu à la Nantaise tous les jours. Je lui dois tout. Le respect dans le groupe, c’était top. Mais à l’entraînement, c’était compétition, compétition, compétition. Tous les jours, c’était engueulade. Mais ça s’arrêtait au vestiaire. On est bien tombé, au bon moment, avec les bons mecs. On a eu de la chance. »

Eric Pécout retrace la finale de la Coupe de France remportée, avec Henri Michel qui avait pour rôle de jouer le « mentor » de cette jeune équipe. « Pour cette finale, nous étions favoris. Henri Michel savait qu’il y avait ce petit risque [de ne pas gagner], il nous avait déjà préparé psychologiquement. Il était entraîneur, manager, psychologue. »

Pour rappel, La légende du FC Nantes Henri Michel avait perdu les trois premières finales de Coupe de France disputées par les Canaris. « Au moment où l’on gagne la finale de la Coupe de France, Michel nous dit : « bande de petits cons, vous ne savez pas la chance que vous avez de gagner un titre ! » Il voyait qu’on ne se rendait même pas compte et qu’on ne la goutait pas à sa juste saveur… »

Si vous souhaitez retrouver le podcast dans son intégralité, il est disponible ici. Merci à Europe 1 de nous avoir autorisé à utiliser le contenu de leur podcast afin d’en rédiger un article.

Nicolas GUINAUDEAU

Articles similaires