Supporters Azerbaïdjanais avant le FC Nantes : « les deux principaux défenseurs centraux sont blessés, notre défense n’a jamais été aussi faible »

qarabag-fans
Supporters de Qarabag (David Klein / Spi / Icon Sport)

Peu renseigné sur le football azerbaïdjanais, Tribune Nantaise est allé à la rencontre de trois supporters de la région afin d’obtenir leurs avis sur Qarabag avant le match contre le FC Nantes.

« Si Medina (défenseur) ne joue pas, je ne vois aucun moyen d’arrêter les attaques nantaises. »

Nous avons échangé avec Orkhan, habitant de Chypre né en Azerbaïdjan, et avec deux habitants de Bakou (capitale de l’Azerbaïdjan) : Hasan et Shams. Loin des yeux, sans surprise, nos supporters de Qarabag n’avaient, comme nous, jamais trop entendu parler de leur futur adversaire en Europa League. Seul Orkhan, supporter de Qarabag depuis 2008, avait suivi les derniers trophées du FC Nantes des années 2000. Deux décennies plus tard, le club nantais était apparu dans son fil d’actualité lors de la disparition d’Emiliano Sala.

Pour la rencontre, ce dernier ne peut que constater l’état des dégâts dans son équipe de coeur. De nombreux absents sont à déplorer mais le supporter reste positif.

« Les deux principaux défenseurs centraux de Qarabag sont blessés donc notre défense n’a jamais été aussi faible. Si Medina (défenseur) ne joue pas, je ne vois aucun moyen d’arrêter les attaques nantaises. Étant donné que nous avons également vendu notre attaquant (Wadji), que nous ne l’avons pas remplacé, et vendu Andrade (milieu de terrain) qui était l’un des meilleurs joueurs de la ligue de conférence la saison dernière, nos chances sont donc minces. Mais je sais quand même que la contre-attaque de Qarabag est mortelle. Je pense donc que nous allons créer suffisamment d’occasions de marquer et je mise sur match nul 2-2 »

Hasan, lui, reconnait que le FC Nantes est favori pour la rencontre mais imagine, comme Shams, une victoire à la maison « Qarabag jouera à domicile devant ses 30 000 supporters ». Malgré la défaite face à Fribourg jeudi dernier, Orkhan a su déceler un réel potentiel au sein de son équipe. « Avant le tirage au sort du groupe, aucun de nous ne s’attendait à faire jeu égal avec les leaders de la Bundesliga. Alors oui, nous sommes confiants ». 

Quel parcours en Europa League ?

« Je pense que si nous n’avions pas eu de blessés, nous serions encore en Ligue des Champions à l’heure actuelle »

Shams, Orkhan et Hasan ne rêvent pas trop pour cette compétition et sont d’accord sur un point : il existe des équipes biens meilleures. Shams espère une qualification en 1/16 de finale et Orkhan, lui, une relégation en Conférence League et d’un 1/4 de finale. Hasan, supporter de Qarabag depuis ses 8 ans, est le plus optimiste du trio.

« L’équipe actuelle de Qarabag peut monter jusqu’en 1/8. Cependant, nous voulions vraiment être transférés. La direction n’a pas trouvé d’alternative. Il y a des clubs très forts dans notre groupe. Je pense que l’on terminera au moins 3e, même s’il est peu probable que nous puissions sortir des poules » 

Côté mercato, la déception se ressent chez les supporters azerbaïdjanais. Les nombreuses blessures et départs à Qarabag ont dévoilé une faible profondeur de banc. Orkhan le note 3/10.

« Même si le club a amené Marco Jankovic de Hapoel Tel Aviv, il ne peut toujours pas rivaliser avec Andrade. Owusu est également revenu de son prêt à Ankaragucu et il a été un énorme élément de rotation pour nous. Mais quelques jours avant la fin du mercato, Qarabag a vendu Wadji à Saint Etienne et n’a pas réussi à le remplacer. Certaines pièces de rotation ont également été apportées mais aucune d’entre elles ne m’a impressionné jusqu’à présent. »

« Notre entraîneur légendaire a été tué pendant la 1ère guerre du Haut-Karabagh. »

Sur un point, c’est certain, les Canaris auront un avantage. Le FC Nantes est en meilleur forme. Maksim Medvedev, capitaine star de Qarabag, est l’un des absents pour la rencontre. Une énorme perte avant le face à face avec les Nantais.

« Il était l’un des défenseurs centraux énorme pour nous avec sa capacité à distribuer le ballon de chaque côté et à lancer notre attaque. Nous n’avons pas non plus d’espoir pour Kevin Medina, il manquera la rencontre. Kevin a été notre défenseur le plus constant et un tank. Je pense que si nous n’avions pas eu de blessés, nous serions encore en Ligue des Champions à l’heure actuelle. Toral Bayramov, qui est sorti sur blessure contre Fribourg, a joué le week-end dernier, donc je m’attends à ce qu’il soit de retour pour ce match. » 

Les trois supporters terminent en s’accordant pour dire que Qarabag remportera le championnat azerbaïdjanais cette saison encore. Nous avons choisi les derniers mots d’Orkhan, touchants, qui nous ont permis de comprendre et de rendre palpable cet amour si fort qu’ont ces supporters pour ce club.

« Qarabag est l’équipe la plus aimée de tout l’Azerbaïdjan en raison des défis auxquels ils ont été confrontés. Notre stade a été détruit, notre ville a été occupée et rasée. Notre entraîneur légendaire a été tué pendant la 1ère guerre du Haut-Karabagh. Mais ils ont fait ce que nous n’aurions jamais cru possible pour n’importe quelle équipe de football azerbaïdjanais – se qualifier constamment pour l’Europe et affronter des équipes de classe mondiale. » 

Morgan Lavergne.

Articles similaires