Jean-Kévin Augustin : sa valeur marchande en chute libre

Augustin lors de sa première conférence de presse en tant que Nantais (David Chapet)

Arrivé sur les bords de Loire il y a quelques semaines, Jean-Kévin Augustin est un pari risqué pour le FC Nantes. Depuis quelques mois, sa valeur marchande est en chute libre.

Lors de ce mercato estival 2020, les dirigeants nantais ont réalisé un mercato de dernière minute low-cost. En effet, il se résume par quatre arrivées libres : Castelletto, Chirivella, Corchia et Augustin. Ce dernier n’a pas encore foulé le terrain de la Beaujoire, se contentant d’un simple match amical contre Angers. Il débutera surement ce samedi contre le PSG, son club formateur. Il est un pari risqué pour les dirigeants, lui qui voit sa valeur marchande diminuer depuis quelques mois déjà.

Formé au PSG, Jean-Kévin Augustin a pris la direction du RB Leipzig en 2017 après huit années dans la capitale française. Durant les deux premières saison, sa valeur marchande ne cesse d’augmenter, la voyant passer de 3M d’€ à 25M d’€ (d’après transfermarkt). Mais au fil des mois, il perd la confiance de son coach et se voit prêter à Monaco et à Leeds. Il ne jouera que très peu dans ces deux clubs, treize et trois matchs respectivement. Il verra donc sa valeur marchande dégringoler peu à peu, passant de 14M d’€ à 6M d’€.

A lire aussi : FC Nantes – FC Metz : les notes de la presse

Espérons que ce pari ne soit pas une nouvelle maladresse et que Christian Gourcuff ait enfin trouvé son buteur prolifique.

Thomas P.

Articles similaires